Accueil > Communiqués > Nationaux > 18ème promotion de CPIP : Effervescence à l’ENAP

18ème promotion de CPIP : Effervescence à l’ENAP

jeudi 5 juin 2014  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Le 3 juin 2014, la CGT Pénitentiaire s’est rendue à l’ENAP pour rencontrer la 18ème promotion de CPIP pour répondre à leurs interrogations quant à leur future affectation.

A l’occasion de cette visite, la CGT Pénitentiaire a rencontré le directeur de l’ENAP, M. POTTIER. Nous l’avons interpellé sur la question des postes de CPIP placés qui devaient être imposés aux élèves.

Nous avons rappelé que la CGT Pénitentiaire s’opposait au dispositif de CPIP placés d’autant plus fermement que la 18ème promotion de CPIP se trouvait contrainte de se positionner sur ce type de poste. Le directeur nous a indiqué avoir toujours souhaité préserver la situation des élèves et avoir obtenu que les stagiaires restent fixes sur l’antenne de rattachement durant leur année de pré-affectation. D’après lui, ces postes seraient au nombre de 8 et selon une localisation qu’il a communiqué aux élèves. Le directeur de l’ENAP n’a pas donné davantage d’éléments sur cette question.

Les élèves, nombreux à s’être déplacés, ont fait part de leur inquiétude et de leur colère concernant ces postes de CPIP placés. Ils ont dénoncé le fait de ne pas être entendus et se sont sentis déconsidérés par l’Administration qui leur imposait des postes par nature contraignant professionnellement et familialement.

Hier, un revirement de position a été confirmé : les postes de CPIP placés (dont on ne connaît en fait ni le nombre, ni la localisation contrairement à ce qu’indiquait le Directeur de l’ENAP) seront en surnuméraire et laisserons le choix aux stagiaires d’opter pour ce type de poste ou non.
Il était en effet particulièrement alarmant que toute notion de volontariat sur ce type de poste soit balayée par un coup de force de l’Administration Centrale.

La CGT Pénitentiaire n’a eu de cesse depuis plusieurs mois de dénoncer cette situation et de tenter de faire changer d’avis l’Administration. Aujourd’hui, nous sommes considérons que cette sortie de crise est salutaire pour ces futurs jeunes professionnels.

Néanmoins, concernant le dispositif de CPIP placés, la CGT persévère dans la dénonciation de ce système. En effet, dans le contexte de carence grave que nous connaissons actuellement en terme d’effectifs, nous considérons que cette solution est totalement insuffisante. De notre point de vue, le risque est grand de voir ces CPIP placés devenir des pompiers de service qui ne sauront pas où donner de la tête, en les contraignant à une flexibilité à tout va. Il est d’autant plus choquant que ces postes de CPIP placés soient proposés à des stagiaires qui ne pourront donc pas bénéficier des conditions d’apprentissage et de formation de qualité.

Par ailleurs, il n’est pas entendable que le temps d’information relatif à l’action sociale (frais déplacement, déménagement, primes d’installation, etc.) ait été annulé à quelques jours de l’amphi d’affectation, laissant la CGT Pénitentiaire pallier les carences de l’Administration !

Il n’est également pas acceptable que les élèves aient connaissance des postes proposés aussi tardivement, la veille d’un week-end prolongé, empêchant ces derniers de s’informer sur la nature des postes.
Cette situation déplorable pour les élèves révèle une fois de plus les conséquences désastreuses de la pré-affectation.
Affectés sur les sites les plus en pénurie d’effectifs, les stagiaires CPIP sont amenés à immédiatement combler les manques en faisant l’économie du temps et de la progression nécessaires à un apprentissage de qualité.
La pré-affectation implique que les stagiaires ne sont pas répartis sur l’ensemble du territoire et que l’effort d’accueil est concentré sur le Nord, l’Île de France et l’Est. Ceci n’est pas acceptable !

La CGT pénitentiaire appelle l’ensemble des professionnels, élèves, stagiaires et titulaires à se mobiliser contre la pré-affectation !
Les victoires s’obtiennent par la lutte !

Montreuil, le 5 juin 2014.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page