Accueil > Communiqués > Régionaux > A QUI LA FAUTE ?

A QUI LA FAUTE ?

vendredi 20 mai 2016  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

A l’heure où le pays est en ébullition sociale, notre Administration compte ses sous, notre ministre débloque des fonds pour les juridictions et nous les forçats des coursives, administratifs et techniques toujours rien...les négociations de la revalorisation des grilles indiciaires des agents soumis au statut spécial en cours... L’accord suite à la manifestation du 22 octobre dernier peine à se mettre en application. la Cour des comptes épingle notre chère administration sur la gestion de ces ressources, décryptage : Vous aurez beau crier on ne vous entendra pas ! C’est à votre administration de gérer correctement.La Direction Interrégionale de Paris suit les recommandations des instances supérieures et abaisse les heures : Pas de surveillant sur l’aile maintenant vous comprenez pourquoi !!! Alors légitimement la question se pose : A qui la faute si nos conditions de travail se détériorent jours après jours ? Cette gestion financière de notre métier est à dénoncer tout autant que la non volonté de sortir de ce marasme général, alors que nous accomplissons des missions régaliennes de l’État. L’ennemi c’est bien la finance !! D’un point de vue sécuritaire la réécriture de l’article 57 suivant le décret d’application devrait ramener un peu plus d’autorité aux surveillants mais pour le reste ...Quid ? Nous avons à Fleury tout récemment reçu une très grosse promotion de nouveaux surveillants, mais combien vont quitter l’établissement suite à la CAP de mutation du mois prochain ? Là encore a ton envisagé un plan en haut lieu afin que l’effectif de Fleury reste non pas constant mais en cohérence, face à la réalité de terrain ?.

Chez les agents de Fleury-Mérogis aussi la tension monte sur toutes les structures, les agents accomplissent des exploits, des prouesses afin que la détention n’explose pas : -Bons de mouvements à rallonge. -Rajouts incessants de mouvements pour un même détenu, -Timing impératifs des mouvements à respecter, -Interpellations auprès des agents d’intervenants extérieurs de manière inopiné. -Que dire d’après des retours des vocalises vendredi dernier au D4 sur tout le personnel en bleu foncé.

Chaque jour, le service est effectué donc tout va bien... les mouvements accomplis, le repas distribué en temps et en heure... les rondes de sécurité réalisées, les agents sortent à l’heure chez les personnels administratifs également on tire sur la corde, et là encore les missions sont réalisées tout comme les techniques. Mais à quel prix ??!! avec des effectifs en manque, des rythmes de travail éreintants, le stress en plus, des choses que nous connaissons que trop bien et qui ne peuvent plus être passé sous silence.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page