Accueil > Communiqués > Nationaux > A propos des deux annonces Du Ministre à l’ENAP

A propos des deux annonces Du Ministre à l’ENAP

mercredi 27 avril 2016  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Le Ministre de la Justice était en déplacement à l’Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire (ENAP) ce mercredi 27 avril 2016.

Cette visite s’inscrivait à l’occasion de la cérémonie de fin de formation des 848 élèves surveillants de la 189ème promotion.

A cette occasion, M. Jean Jacques URVOAS a fait deux annonces importantes :

 La fermeture de la Maison Centrale de Clairvaux ;
 Après en avoir fait la demande au Président de la République, avec avis favorable du Premier Ministre, pour la première fois, des personnels pénitentiaires participeront au défilé du 14 juillet.

La CGT Pénitentiaire regrette que le Garde des Sceaux n’ait pas évoqué ces deux points avec les organisations syndicales nationales qu’il a reçues le lundi 25 avril 2016. Certes, Elle entend que M. URVOAS soit porteur de messages et/ou d’informations lorsqu’il rencontre nos jeunes collègues qui vont rapidement se trouver en situation de travail effective dans des contextes compliqués. C’est d’ailleurs positif qu’un Ministre aille à leur rencontre.

Si sans aucun doute l’annonce de la participation de surveillants pénitentiaires au défilé du 14 juillet porte une reconnaissance de l’État envers notre service public et ses personnels, la question de la fermeture de la Maison Centrale de Clairvaux aurait dû être mieux préparée.

En 2011, un projet de construction d’un nouvel établissement à Lavau (Aube), proche de Troyes, avait été annoncé dans le cadre d’un programme immobilier. Il portait comme impact les fermetures des établissements de Châlons-enChampagne, Clairvaux (73 km de Lavau) et de la maison d’arrêt actuelle de Troyes. Faute de crédits, ce projet avait été abandonné par Christiane TAUBIRA mais le terrain envisagé avait été conservé.
Le 29 mars 2016, le Ministre répondait à l’Assemblée Nationale à une question posée par M. Gérard MENUEL, Député « Les Républicains » de la troisième circonscription de l’Aube, que ce projet d’un nouvel établissement de 520 places, proche de Troyes, à Lavau, était réactivé. Il entraine la fermeture de l’actuelle maison d’arrêt de Troyes.

Depuis cette annonce, tout le monde spéculait le sujet « Clairvaux ». Cette maison centrale a été construite en 1804 sur le site de l’ancienne abbaye cistercienne fondée en 1115. Les masses budgétaires englouties à perte depuis des années auguraient un avenir incertain. D’autant que ni l’État, ni les collectivités territoriales ne souhaitent mettre « la main à la poche » pour la rénover.

Pour autant, l’annonce soudaine faite à l’ENAP a pris nombre d’acteurs locaux de court.

C’est pour la CGT Pénitentiaire une erreur de communication qui n’aurait pas dû être faite.

Dans un bassin touché cruellement par les fermetures d’entreprises, le chômage, l’annonce de transferts d’emplois, de collègues et de leurs familles, va indéniablement avoir des répercussions économiques locales.

Par ailleurs, la CGT Pénitentiaire estime que le ministère aurait dû, par transparence, diffuser cette fermeture dès le 29 mars et entamer, en tout premier, une discussion avec les personnels concernés. Mais aussi ceux de Troyes qui ont appris la fermeture de leur maison d’arrêt par voie de presse, même si la proximité de Lavau les impactera moins.

Selon nos renseignements, la maison d’arrêt de Châlons-en-Champagne ne serait pas touchée par une fermeture.

Cette maladresse de communication trouve une répercussion immédiate : Les personnels de la Centrale de Clairvaux envisagent de bloquer demain les portes de leur établissement. La CGT Pénitentiaire comprend leur émotion.

La CGT Pénitentiaire appelle le Garde des Sceaux à dépêcher sur place ses services afin qu’ils entament avec les collègues de Clairvaux une discussion franche sur leur devenir.

La CGT Pénitentiaire appelle le Ministre de la Justice à communiquer plus précisément sur le projet « 15 000 nouvelles places » qu’il entend ouvrir.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page