Accueil > Communiqués > Nationaux > APPLICATION DU PPCR DANS L’ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE : (...)

APPLICATION DU PPCR DANS L’ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE : CAFOUILLAGE OU AMATEURISME ?

mercredi 22 février 2017  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Tout d’abord, la CGT Pénitentiaire rappelle que ce protocole Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations dans la fonction publique n’avait pas obtenu l’accord majoritaire des organisations syndicales, avec entre autre, la non signature de la CGT, première organisation syndicale de la fonction publique.

En effet, par exemple, ce protocole, étalé dans son application jusqu’en 2020, ne permet pas d’obtenir le rattrapage de la perte de pouvoir d’achat des fonctionnaires qui s’accentue depuis de trop nombreuses années. Seule une revalorisation conséquente de la valeur du point d’indice qui n’augmente que de 0,6 % au 1er février 2017 après six années de gel, permettra ce rattrapage.

Pour y voir clair, ce qui s’applique, dans un premier temps, dans l’administration pénitentiaire se résume à donner d’une main pour reprendre de l’autre :

- Depuis le 1er janvier 2017, les personnels en catégorie C, dans le cadre de la transformation primes/points, voient augmenter leur indice de rémunération majoré de 4 points soit une augmentation de 18,72€ mais une ligne apparaît sur la fiche de paye intitulée transfert primes/points correspondant à un retrait de 13,92€. L’augmentation salariale devient donc quasi nulle ! Cette somme correspond à la transformation annuelle de 167€ de primes en points d’indice. Pour information, l’Indemnité pour Charge Pénitentiaire (ICP) restera donc à 1000€.

Idem pour les catégories B avec la transformation de 278€ annuel et A avec la transformation de 389€ annuel de primes en points d’indice.

Finalement, le seul petit avantage que les personnels peuvent retirer de l’application de cette première partie de protocole, c’est de voir augmenter leur indice de pension « mécaniquement » ! Mais, évidemment, tout le monde n’est pas proche de la retraite !

Dans un second temps, une revalorisation indiciaire, s’étalant de 2018 à 2020, est en cours d’arbitrage à la Fonction Publique.

Et comme vous avez pu le lire dans notre tract du 9 février dernier, l’administration pénitentiaire est confrontée à un véritable cafouillage puisque cela fait maintenant trois fois depuis le début de cette année qu’elle convoque les organisations syndicales représentatives puis annule ces réunions faute de retour d’arbitrage interministériel relatif aux projets de décrets indiciaires et statutaires concernant l’application de cette seconde partie de ce PPCR dans l’administration pénitentiaire !!!

La CGT Pénitentiaire continuera de vous informer régulièrement de l’état d’avancement de ce dossier.

Montreuil, le 22 février 2017.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page