Accueil > Communiqués > Nationaux > ARTICLE 29 DE LA LOI PENITENTIAIRE : EXPRESSION (...)

ARTICLE 29 DE LA LOI PENITENTIAIRE : EXPRESSION COLLECTIVE DES DETENUS

mardi 8 juillet 2014  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Un kit de mise en oeuvre de l’article 29 de la loi pénitentiaire a été soumis aux organisations syndicales siégeant au Comité Technique de l’Administration Pénitentiaire (CTAP) le 25 juin 2014. Il s’agissait d’une deuxième délibération puisque lors du précédent CTAP le 28 mai, les OS avaient unanimement voté contre.

La CGT Pénitentiaire a fait le choix de boycotter ce deuxième CTAP sur ce sujet, notre position n’ayant pas changé entre temps, et l’administration n’ayant pas modifié sa proposition.

Si la CGT Pénitentiaire est contre cet article 29, c’est parce que nous estimons que, dans le cadre de la loi pénitentiaire, l’administration choisit les articles qui l’intéresse. La CGT pense que la DAP met la charrue avant les boeufs et qu’elle devrait d’abord se pencher sur l’encellulement individuel et sur la politique pénale.

De même, au regard du contexte pénitentiaire, il n’est pas possible d’organiser des consultations de détenus quand, dans le même temps, les personnels vivent des situations intenables au travail et voient leurs droits diminuer.

En l’état des détentions, il y aura un phénomène légitime de rejet.

L’administration pénitentiaire doit améliorer les conditions de vie et de travail des personnels et créer les conditions pour que les projets soient compris et partagés par l’ensemble des professionnels de l’administration pénitentiaire.

Montreuil, le 8 juillet 2014

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page