Accueil > Communiqués > Nationaux > Action des personnels du CD Muret : L’administration (...)

Action des personnels du CD Muret : L’administration doit transférer des détenus

lundi 29 juin 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Depuis ce matin 6 heures, une quarantaine de collègues du CD Muret sont en action devant les portes de leur établissement, à l’appel d’une intersyndicale CGT – UFAP – FO et SPS. Comme dans de trop nombreux centres de détention, l’établissement Murétain connaît des difficultés de gestion de la population pénale qui y est écrouée. Cette situation a connu récemment sont apogée avec de graves règlements de compte entre détenus, où des lames ont été sorties, des caillassages en règle opérés.
Une nouvelle fois, on constate que la densité du nombre de détenus en maisons d’arrêt ou en Centrales, lesquelles sont au taquet, a des répercussions sur la nature des CD. De plus en plus souvent, y sont affectés des courtes peines mais aussi des très longues peines avec des profils dangereux que ne supporte pas une structure comme le CD Muret.
C’est ainsi que les détenus ont tout loisir de fomenter leurs coups bas, notamment sur les cours de promenade « très ouvertes » de l’établissement. Face à cette menace et cette insécurité en expansion, les collègues du CD de Muret exigent que l’administration transfert rapidement les meneurs clairement identifiés.
Si quelques détenus relevant d’une gestion DISP sont partis, il demeure les cas les plus lourds qui relèvent d’une gestion de l’administration centrale. Avec, les collègues du CD Muret, la CGT Pénitentiaire exige que l’administration prenne cette situation à bras le corps. La CGT a d’ailleurs transmis à la DAP les noms des détenus à transférer...Il y a maintenant plus d’une semaine ! Faut-il qu’il arrive un phénomène plus grave encore pour que la DAP s’en préoccupe ?
Ce mouvement n’est pas un fin en soit pour les Murétains, bien décidés à poursuivre la lutte. La CGT pénitentiaire les y encourage. Ce conflit rejoint ceux de Rennes, Béziers ou encore Châteaudun. La situation n’est plus tenable : L’action partout est nécessaire ! C’est en ce sens qu’une intersyndicale nationale doit voir le jour pour changer la donne et gagner par la lutte, sur les revendications des collègues et les besoins du service public pénitentiaire.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page