Accueil > Communiqués > Nationaux > Agression d’un surveillant d’Osny à CERCY SAINT (...)

Agression d’un surveillant d’Osny à CERCY SAINT CHRISTOPHE

vendredi 6 juin 2014  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Hier, un surveillant de la maison d’arrêt du Val d’Oise s’est fait lâchement agressé par 6 personnes, dont un ancien détenu sorti quelques jours auparavant, alors qu’il se trouvait dans la rue avec sa compagne.

Cette nouvelle agression, qui s’est déroulé à l’extérieur d’un établissement, n’est pas un acte isolé. L’année dernière des faits similaires s’était déroulé sur Meaux et Réau.

Après le manque d’effectif, la surpopulation pénale et les agressions à répétitions au sein de la détention, les surveillants doivent maintenant faire face à un nouveau problème qui devient récurrent : les agressions à l’extérieur des établissements pénitentiaires.

La pénitentiaire est aux abois, nos collègues exercent quotidiennement leurs missions dans un contexte explosif et sont pris pour cible par des détenus ingérables et instables, et allant même jusqu’à empiété sur leur vie privée.

L’administration doit agir, elle est garante dans la sécurité de son personnel et ceux, même à l’extérieur des enceintes pénitentiaires.

La CGT Pénitentiaire souhaite un prompt rétablissement et apporte tout son soutien au collègue blessé.

La CGT Pénitentiaire demande que l’administration prenne enfin conscience de la pénibilité de notre profession.

Les violences, qu’elles soient verbales ou physiques sur le personnel doivent cesser, les surveillants pénitentiaires ne sont pas des cibles mouvantes.

La CGT Pénitentiaire demande à l’administration et au ministère de prendre toutes les mesures afin que les personnels de surveillances aient enfin le sentiment que leur métier soit reconnu à sa juste valeur.

Montreuil, le 06/06/2014

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page