Accueil > Communiqués > Nationaux > Assistants de service social du personnel : Rien n’a (...)

Assistants de service social du personnel : Rien n’a changé.

vendredi 11 octobre 2013  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Attendues depuis près de trois ans, annoncées puis reportées à maintes reprises, les journées nationales des assistants de service social du personnel du ministère de la justice se tiendront enfin les 14, 15 et 16 octobre 2013.
Si elles étaient souhaitées par les agents et promises par la Garde des Sceaux, elles risquent d’être bien décevantes au regard de leur ordre du jour adressé aux agents à moins de 5 jours de ces journées. Son contenu est à la hauteur de son retard.

Pour rappel, la Garde des Sceaux, dans sa réponse au courrier des Assistants de service social du personnel, indiquait « partager [le] souhait de pérenniser les journées nationales, qui sont en effet l’occasion d’échanges approfondis sur les pratiques professionnelles, les difficultés rencontrées, le projet de service et l’exploitation des rapports d’activité ». Au regard de l’ordre du jour, force est de constater que ce souhait reste un vœu pieux !

Aucun temps d’échange prévu entre les assistants sociaux malgré les engagements de l’administration.

Un ordre du jour calibré à la minute près pour éviter tout débat et toute discussion sur les conditions de travail des Assistants de service social du personnel.

Cerise sur le gâteau : le projet de service ! L’administration, incapable depuis des années de produire la moindre ébauche de ce projet, demande aujourd’hui aux assistants sociaux du personnel de le rédiger en 3 jours.

A la suite du courrier adressé par la quasi-totalité des assistants de service social du personnel du ministère en février 2013, la CGT dénonçait « une carence criante de communication et de transparence de la part de l’administration, malgré de nombreuses sollicitations lors des CAP. ».
Aujourd’hui le constat est là : rien n’a changé !

Alors que ces journées auraient pu être l’occasion d’un débat de fond sur l’organisation du service social du personnel et sur les conditions de travail des ASP, d’un dialogue avec le Secrétariat Général et d’échanges forcément enrichissants entre les collègues, l’administration est en complet décalage avec la réalité du terrain et les attentes des professionnels, mais aussi avec les attentes de l’ensemble des personnels du ministère en matière d’action sociale.
La CGT porte d’autres ambitions pour les assistants de service social en matière d’emplois de statut de conditions de travail qui ne se concrétiseront qu’avec la mobilisation des personnels et une stratégie interministérielle pour l’ensemble de la filière sociale.

Montreuil, le 11 octobre 2013

La CGT

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page