Accueil > Communiqués > Régionaux > Autopsie d’un malaise ambiant au Centre Pénitentiaire de (...)

Autopsie d’un malaise ambiant au Centre Pénitentiaire de MOULINS-YZEURE.

jeudi 22 septembre 2011  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

À la CGT Pénitentiaire, nous n’acceptons plus le déficit de plus en plus récurent de personnel de surveillance, administratif, technique et d’encadrement.

D’après nos calculs, ce n’est pas moins de 29 surveillants, 7 adjoints administratifs, 1 premier surveillant, 1 adjoint technique, 2 secrétaires administratifs et 4 officiers qui manquent « à l’appel ». Auxquels nous pouvons rajouter 2 congés longue durée, 2 congés longue maladie, 1 détachement… et la liste n’est pas exhaustive… le tout engendrant des rythmes de travail toujours plus harassants pour tous les personnels tous corps confondus sur l’ensemble du centre pénitentiaire. Tout ceci, bien sûr au détriment de leur vie de famille.

Devant l’arrogance d’une Administration qui crée toujours plus de nouvelles missions (BGD, Extractions Judiciaires, PSE/PSEM) pour le personnel de surveillance. Décentralisation des missions des Directions Interrégionales pour le personnel administratif (personnels déjà durement éprouvés ces derniers temps…), le constat est bien sûr le même pour le corps socio-éducatif, qui accorde des temps partiels en les calculant à taux plein dans l’organigramme, qui crée un Règlement Pénitentiaire Européen où les personnels sont les grands oubliés. « Cerise sur le gâteau », l’Administration nous joue un film digne des plus bas clichés du cinéma : « Omerta Totale » sur une possible fermeture de la maison d’arrêt pour désamiantage et sur le devenir des personnels.

En France, le moteur de notre économie est la consommation. Nous constatons avec amertume que 80% des personnels n’ont pas bénéficié d’une augmentation salariale digne de ce nom depuis de trop nombreuses années. Pire, nous constatons une certaine forme de précarisation pour les plus jeunes d’entre nous. Un jeune surveillant, entrant dans l’Administration Pénitentiaire, gagne 1380€, et doit attendre 5 ans et 8 mois pour connaître une augmentation de salaire ! Drôle de reconnaissance pour un métier cumulant un maximum de facteurs de pénibilité (nuits, horaires décalés, milieu anxiogène…).

PIRE :

Dans une France où les maîtres-mots sont économie et réduction du chômage, au centre pénitentiaire de MOULINS-YZEURE, en août 2011 nous totalisons plus de 17000heures supplémentaires, équivalent à 12 emplois à temps plein ! Même si cela met « du beurre dans les épinards » nous savons trop que dans la sinistrose économique actuelle, le robinet à heures supplémentaires pourrait très vite se tarir.

Ce ne sont pas les heures supplémentaires dont nous avons besoin MAIS bien de créations d’emplois et de revalorisation salariale !

Nous tairons par décence le taux record de suicides dans notre profession mais au vu du marasme que nous connaissons, nous craignons fort que ces statistiques ne fassent qu’empirer !

Sur MOULINS et sa région, nous espérons que les politiques prennent conscience de l’état dans lequel se trouve l’ensemble de notre profession.

En tout état de cause, à la CGT Pénitentiaire, nous saurons le leur faire savoir en temps et en heures.

L’heure étant à la mobilisation !!!

À Yzeure, le 22 septembre 2011
Le bureau local

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page