Accueil > Communiqués > Nationaux > Bernard Thibault rencontre le ministre de la (...)

Bernard Thibault rencontre le ministre de la Justice

mercredi 9 février 2011  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Reçu en audience par Michel MERCIER, ministre de la justice, Bernard THIBAULT, secrétaire général de la CGT, a porté la voix des professionnels de la justice, et notamment les personnels des SPIP mobilisés.

Cette réunion a été l’occasion de porter les revendications de la CGT concernant la justice administrative et les prud’hommes, dont le délabrement est organisé, à l’instar du reste de la Justice en France, au détriment des salariés et des justiciables. La CGT a aussi dénoncé la répression dont font l’objet nombre de militants syndicaux depuis la mobilisation contre les retraites.

Par ailleurs, Bernard Thibault a relayé la colère des professionnels de la justice. Il a rappelé qu’il serait inacceptable de sanctionner les collègues du SPIP, alors qu’ils sont les premiers à subir les conséquences d’un manque de moyens criants et quotidiennement constatés. Le ministre a de nouveau garanti qu’il recevrait les organisations syndicales avant de prendre des décisions à ce sujet.

Bernard Thibault a aussi rappelé les conditions de travail indignes des agents, le manque d’effectifs dans les SPIP comme dans l’ensemble des services du ministère de la Justic, et l’impossibilité pour les personnels d’assurer correctement l’intégralité de leurs missions. Il est revenu sur l’absolue nécessité d’engager d’urgence les moyens nécessaires au bon fonctionnement du service public, dans l’intérêt des personnels et des usagers. Le ministre a concédé que des annonces devraient être faites, et qu’un travail sur les besoins serait rapidement engagé, en concertation avec les organisations syndicales.

La CGT n’aura de cesse de dénoncer la réalité des conditions de travail des agents, et les conséquences sur le service public de la Justice. Il est plus que temps que les pouvoirs publics mettent fin à la politique du « toujours plus avec toujours moins », dicté par l’idéologie de la RGPP. Il est plus que temps que chacun mesure la gravité de la situation et prenne ses responsabilités !

Montreuil, le 8 février 2011

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page