Accueil > Communiqués > Nationaux > CAP DES SURVEILLANTS ET BRIGADIERS DE JUIN 2016 : (...)

CAP DES SURVEILLANTS ET BRIGADIERS DE JUIN 2016 : CHRONIQUE D’UN FIASCO ANNONCÉ

mercredi 22 juin 2016  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Lorsqu’en responsabilité, les organisations syndicales CGT, FO et UFAP alertent et dénoncent l’impréparation d’une administration confrontée à l’imminence d’une CAP dont nul n’ignore les enjeux, la suspension de la dite CAP depuis le 21 juin dans la matinée et la nécessaire révision des premiers résultats de mutation des agents PREJ attestent au besoin que le bon sens est un monopole syndical tandis qu’en parallèle l’administration s’acharne et s’enlise dans un non-sens le plus total.

Avec des cotations ,des situations individuelles erronées ou la consternante disparition d’ agents des listings administratifs ,la pathétique réalité connue depuis le très laborieux tableau d’avancement des brigadiers de mars 2016 interdit la caution d’organisations syndicales qui ne sauraient être complices d’un bricolage au demeurant inacceptable.

Si l’opportuniste SPS accompagne sans état d’âme les errements de l’administration et si leur mutisme coupable tranche avec le populisme qui les caractérise, l’exclusive priorité de la CGT reste et demeure l’intérêt et l’équité des personnels pénitentiaires.

Déterminée à clôturer une CAP que nous savons importante pour l’ensemble des personnels, la reprise des travaux étant programmée pour le 22 juin à 14 heures, c’est avec rigueur et vigilance que la CGT appréhendera l’échéance.

Si la responsabilité de ce fiasco incombe très certainement à quelques décideurs, c’est réaliste, objective et honnête que la CGT entend saluer l’implication des petites mains administratives, véritable cheville ouvrière d’un système à bout de souffle qui trop souvent les utilise en guise d’alibi afin de justifier l’inacceptable.

Pour la CGT, le 22 Juin 2016
Les élus CAP

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page