Accueil > Communiqués > Régionaux > CAP DES Surveillants et brigadiers : 5 postes ouverts (...)

CAP DES Surveillants et brigadiers :
5 postes ouverts sur la DISP de RENNES pour 55 postes vacants !

mercredi 14 mars 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

L’administration centrale vient de publier la liste des postes ouverts à la CAP nationale des personnels de surveillance qui débutera le 29 mai 2012.

C’est une catastrophe pour l’ensemble des régions pénitentiaires, pour les agents et les missions de service public. La DISP de Rennes n’échappe pas à la règle : Avec 55 vacances de postes pour seulement 5 postes publiés, les temps à venir vont être compliqués. La CGT l’annonçait récemment, au gel de 6% automatique sur le budget 2012 s’ajoute moins 18 % de retenue moyenne sur les budgets de fonctionnement. Cela va peser sur notre capacité à réaliser notre travail. S’additionne désormais une ponction sur l’emploi. Au mieux, ce sera un report des postes vacants à couvrir sur une CAP ultérieure.

Dans le détail, sur la base des éléments recensés par la DISP de Rennes auprès des établissements au 1/1/2012, c’est : -1 à Argentan, - 4 au CP Caen, - 6 au Mans, -7 au CP Nantes, - 7 à Rennes Vezin (sachant qu’il manque en plus 15 postes pour ouvrir l’UHSI), - 3 au CPF Rennes, -1 à Brest, - 2 à Cherbourg, - 1 à La Roche, - 1 à Saint Brieuc, - 1 à Saint Malo, - 2 à Laval, - 1 à Vannes, - 2 PSE (44 et 53), - 10 à l’ERIS, - 1 au PREJ de Caen, - 2 au PREJ de Cherbourg, - 3 au PREJ de Coutances.

Le bilan est d’autant plus alarmant que ces 55 postes vacants ne sont qu’un état des lieux technique de la DISP de Rennes, tenant compte des seuls départs à la retraite. Cet état ne prend pas en compte les organigrammes calculés au plus juste, l’ensemble des nouveaux postes et missions nouvelles crées sans emplois supplémentaires ou alors calculés si étroitement qu’ils sont en partie responsables des 232 927 heures sup faites par les PS au titre de l’année 2011. Ce qui représente quand même, sur la base de 1500 H annuelles, la bagatelle de 155 emplois de personnels de surveillance qui devraient être créés et ouverts sur notre DISP pour répondre à l’ensemble des missions, s’ajoutant ainsi aux 55 vacances.

Si les services de la DISP de Rennes se veulent rassurants en nous laissant entendre que la DAP envisage une CAP de fin d’année mieux lotie, les promesses de la DAP en la matière n’engagent que ceux qui y croiraient encore.

L’UR de Rennes CGT Pénitentiaire appelle ses militants à débattre de ces questions d’emplois avec les personnels et les autres organisations syndicales car c’est par l’action que nous gagnerons des effectifs supplémentaires.

Nantes, le 13 mars 2012

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page