Accueil > Communiqués > Régionaux > CD le Port : L’île-otage

CD le Port :
L’île-otage

mardi 6 novembre 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Mr le directeur,

Suite a la visite du secrétaire général de l UGSP CGT le 2 novembre, nous vous avons réitéré notre opposition aux nouvelles mesures annoncées :

Concernant votre projet d « ilotage » de surveillants pendant la phase 2 des travaux au CDI, nous n’accepterons pas de transformer la cours de promenade en centre aéré avec un voir plusieurs surveillants enfermés à l intérieur de celle ci pour selon vos dires occuper la population pénale ….

Il est déjà difficile de créer des activités et d intéresser cette population plusieurs fois dans la semaine dans le cadre du sport ou des formations tant leur assiduité relève de l occasionnel et vous voudriez que vos agents, incarcérés avec tout ou grande partie de l étage dans ces cours de promenade, déjà trop petites, organisent des « activités » et de « l encadrement » pendant des créneaux allant de 3 a 4 heures ………Ou situez vous la sécurité de vos agents ??

C est de l utopie et c est mal connaître vos établissements car il y a un monde entre le CDR ou 3 agents arpentent en toute liberté de mouvements des hectares et un remplissage de cours avec toutes les tensions liées à l enfermement et la promiscuité…
Vous avez reconnu le professionnalisme de vos agents lors de votre premier contact que ce soit au CDR ou au quartier bas et vous ne cessez de vouloir tout changer !

Cette deuxième phase devait se découper en deux parties très bien explicitées par Mr GRAND :
- une phase ou certes des problèmes phoniques subsisteraient (prévoir des relèves, une meilleure insonorisation,…) et une deuxième ou le bruit et les conditions de travail devenaient insupportables (perçage, travaux kiosques,…) ou il avait été envisage de vider le bâtiment pendant maximum 4 mois (rien à voir avec ce que réclamaient les autres os à l époque, c est à dire pendant toute la durée des travaux).

Cela nous pouvions l entendre et travailler à le mettre en place par une réduction de la population pénale espacée sur 8 a 10 mois ,un redéploiement des effectifs pendant cette période sur le CD et CDR en renfort ,fouilles ,et pourquoi pas augmentation ou création de certaines activités supplémentaires !

Mais là, cette prise en otage des agents en les enfermant sur ces créneaux plus ou moins grands, en toute insécurité (d ailleurs si cela était sans danger, tous les établissements pour peine feraient la même chose et cela permettrait de gagner du personnel et nous ne pensons pas que la DAP soit contre)est tout à fait intolérable et la CGT, majoritaire sur le PORT se battra aux cotés des agents qui iront dans le sens de la raison !

En tout état de cause, nous vous demandons de retirer ce projet et de réunir autant de fois qu’il le faudra les OS afin de trouver la situation la mieux adaptée a l hygiène et aux conditions de travail décentes.

Les bureaux locaux CGT CD le port

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page