Accueil > Communiqués > Nationaux > COMPTE-RENDU DE LA CAP D’AVANCEMENT DES ADJOINTS (...)

COMPTE-RENDU DE LA CAP D’AVANCEMENT DES ADJOINTS ADMINISTRATIFS DU 02 ET 03 AVRIL 2014

jeudi 3 avril 2014  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Bien qu’ayant vu les taux de promotion aux grades d’Adjoint Administratif de 1ère classe et d’Adjoint Administratif Principal de 1ère classe augmenter de 5 %, cette CAP n’en demeure pas moins affligeante.

Affligeante à plusieurs niveau puisque :

- l’avancement, de grade, reste soumis au bon vouloir des chefs, via les évaluations,
- la lecture restrictive du décret relatif à l’avancement impose le mérite comme seul critère de sélection,
- cette même lecture impose l’évaluation comme unique jauge de mérite,
- par clientélisme et pour avantager quelques collègues, cette lecture est validée suivant les tableaux, par certaines organisations syndicales.

En effet, malgré les préconisations de Madame TAUBIRA dans sa lettre n°8 adressée aux fonctionnaires et magistrats des Services Judiciaire, demandant la priorisation de l’avancement en fonction de l’âge, son administration a pratiqué, comme à son habitude, un avancement au mérite.

La CGT, pour sa part, défend, depuis de nombreuses années, un avancement linéaire à l’ancienneté.
Malheureusement, une fois de plus, après cette CAP, de trop nombreux collègues partiront à la retraite sans avoir jamais obtenu aucun avancement dans le grade, la prise en compte de l’ancienneté n’ayant servi qu’à départager les promouvables du dernier échelon retenu.
Cette année encore ce ne sont pas moins de 516 collègues de plus de 55 ans qui stagneront dans leur grade de base (125 AA2 et 391 AA1).

Le passage au grade d’AAP1 nécessite non seulement d’avoir un certain nombre d’années de service mais également d’avoir déjà vu son mérite reconnu par l’administration pour l’accession au grade d’Adjoint Administratif Principal de 2ème classe.
Nos collègues AAP2, majoritairement évalués à EXCELLENT, ayant donc déjà démontré leur mérite, la CGT a proposé que la sélection se fasse sur le seul critère d’âge (exception faite des 6 agents évalués à INSUFFISANT) permettant la promotion de 323 collègues ayant au 1er janvier 2014, 59 ans ou plus.
Cette proposition n’a reçu que le seul vote de la CGT.

Pour la CGT, avoir servi l’État pendant plus de 40 ans devrait être reconnu, tant par l’Administration que par les organisations syndicales, comme un mérite. Un avancement, à ce stade de la carrière, serait plus que largement justifié et donnerait la possibilité d’être détenteur d’une retraite un peu moins misérable.

Vous trouverez dans le PDF ci-joint des tableaux récapitulatifs des différentes données issues de cette CAP.

Vos Élus CGT

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page