Accueil > Communiqués > Activité Outre-Mer > CONFLIT MAYOTTE : La DAP met de l’huile sur le feu (...)

CONFLIT MAYOTTE : La DAP met de l’huile sur le feu !

mardi 20 octobre 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Depuis plusieurs semaines maintenant, nos collègues et camarades du CP
MAJICAVO, en unité avec FO, ont entamé un mouvement de protestation
remarquable et d’une grande ténacité
.
Cette action porte sur plusieurs sujets ayant trait à leurs conditions de travail, leur dignité
au travail, l’octroi d’une prime de restructuration, etc.

Cette lutte s’inscrit plus globalement dans un conflit social très dur qui touche
l’ensemble du département Mahorais, en crise profonde avec l’état français qui peine
à respecter ses engagements envers les travailleurs de Mayotte et de ses habitants.

Récemment, nos camarades et collègues avaient rencontré le directeur interrégional de la MOM ainsi que le Préfet du département. Une sortie de crise était envisageable et les propositions du D I avaient permis une suspension de l’action jusqu’en fin d’année.

Or, c’était sans compter sur la DAP, laquelle, marquée par une analyse grossière de
la situation, vient de signifier à l’encontre de 24 collègues, des sanction hors garanties
collectives, allant de 5 jours d’exclusion avec sursis (pour 5 agents), à 10 jours fermes
dont 5 avec sursis (pour 10 agents), et 15 jours fermes dont 5 avec sursis (pour 9
agents)…

...Ce qui a eu le don, légitime, de mettre à nouveau le feu aux poudres et que le conflit
se réinstalle.

La CGT Pénitentiaire juge cette attitude néfaste, contre-productive et injuste pour nos
collègues. Il ne suffit pas de raisonner à la métropolitaine à des milliers de kilomètres et de considérer avoir raison pour que tout aille pour le mieux. C’est une faute politique majeure fondée sur une méconnaissance totale d’une réalité ultramarine très spécifique.

La CGT Pénitentiaire soutient totalement ses camarades et collègues. Elle va saisir
immédiatement la ministre sur cette question. Elle va également rapidement prendre
contact avec le secrétaire général de la CGT MAHORAISE.

Elle appelle l’administration à rapporter l’ensemble des sanctions prononcées.

Montreuil, le 20 octobre 201

 - PDF 154.8 ko 20 octobre 2015, PDF 154.8 ko
Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page