Accueil > Communiqués > Régionaux > CP Condé sur Sarthe : Les personnels passent à l’action (...)

CP Condé sur Sarthe : Les personnels passent à l’action !

mardi 18 décembre 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

La direction de l’administration pénitentiaire va-t-elle réussir l’exploit d’avoir un conflit social avec ses personnels dans un établissement qui n’est pas encore ouvert au sens où il n’y a pas encore de détenus ?
C’est visiblement la direction que cela prend à Condé sur Sarthe où les personnels, en intersyndicale CGT – UFAP et FO, ont informé leur direction qu’un mouvement de protestation aura lieu le 3 janvier 2013.

Avec leurs organisations syndicales, ils contestent la possibilité d’ouvrir la partie QPA du CP le 8 janvier 2013, en l’état des effectifs. Au bas mot, il manque 15 surveillants pour pouvoir ouvrir ce quartier en toute sécurité et sérénité, tout en garantissant les repos et congés des collègues, ce qui semble à priori normal mais pas tant que ça dans cette administration !

Construit pour être une sorte de « phare » pénitentiaire sécuritaire, nous serions en droit d’attendre que cette ouverture soit scrutée particulièrement au niveau national. Ce n’est pas le cas et c’est regrettable, la DAP ayant fait savoir que l’arrivée anticipée d’une petite dizaine d’agents devait se faire sur nos seules ressources régionales, en puisant parmi les mutés régionaux de la DISP de Rennes.

Ce n’est pas tolérable en l’état des effectifs des établissements régionaux rennais. Par exemple, prendre 2 surveillants au Mans - Les Croisettes quand l’établissement tourne à moins 10 surveillants est une catastrophe pour les collègues qui subissent rappels sur rappels et sont en grande souffrance au travail.


Les collègues de Condé ne veulent pas de cela non plus ! Ils exigent une mobilisation nationale pour ouvrir leur établissement. Cela passe en tout premier point par l’arrivée anticipée de 15 surveillants pris sur l’ensemble des mutés des différentes DISP.

La CGT Pénitentiaire les soutient totalement. Par la voix de son secrétaire général qui était en réunion ce matin à la DAP, elle a immédiatement interpellé M. MASSE sur cette question. Il s’est engagé à l’issue de la réunion à rappeler notre secrétaire général rapidement pour trouver une solution.

Les collègues ne lâcheront rien, la CGT sera à leurs côtés. Elle les encourage à envisager une deuxième action lors de la journée d’ouverture du QPA si la DAP ne trouve pas une solution.

Nantes, le 18 décembre 2012.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page