Accueil > Communiqués > Régionaux > CPH Rennes-Vezin : Miradors, quand la machine remplace (...)

CPH Rennes-Vezin : Miradors, quand la machine remplace l’homme et remplace l’emploi !!!

jeudi 1er juillet 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), le conseil de modernisation des politiques publiques a publié 150 mesures parmi lesquelles figure celle-ci :

« On compte actuellement plus de 250 miradors dont 165 en maison d’arrêt, DOM compris. Les miradors ont un effet dissuasif, mais au prix d’un coup élevé. Tous les établissements pénitentiaires n’en sont pas équipés et certains systèmes pénitentiaires étrangers fonctionnent sans aucun mirador. La présence humaine sera donc réduite et remplacée par des systèmes de vidéo surveillance dans les miradors où les contraintes de sécurité n’exigent pas des équipes nombreuses. Elle sera en revanche maintenue dans les maisons centrales et les maisons d’arrêt les plus exposées. »

En résumé, et c’est écrit, cet objectif de remplacer le personnel de surveillance par des caméras dans les miradors n’est pas pour améliorer les condition de travail ou la sécurité, mais bel et bien pour faire uniquement des économies en personnels qui ont un « coût élevé » !!!

Lors de la réunion du lundi 5 juillet qui concernera entre autre les miradors, la CGT ne manquera pas de demander à la direction si le CPH RENNES-VEZIN peut être concerné par cette mesure.

A QUAND LES ROBOTS DANS LES COURSIVES EN LIEU ET PLACE DU SURVEILLANT ???!!!!

Le bureau local CGT-pénitentiaire.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page