Accueil > Communiqués > Nationaux > Colère des personnels du centre pénitentiaire de (...)

Colère des personnels du centre pénitentiaire de Draguignan.

lundi 5 juillet 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Les personnels de la prison de Draguignan se sont mobilisés ce matin, le 5 juillet, au centre pénitentiaire.

Suite aux terribles inondations, l’établissement a été vidé en urgence, de nombreux agents ayant travaillé 30 heures, d’affilée, pour mener à bien l’évacuation de tous les détenus.

Si aujourd’hui, plus aucun détenu n’est incarcéré à Draguignan, les personnels ne souhaitent pas être déplacés dans d’autres établissements.

Suite à une assemblée générale de plus d’une centaine de personnels, une intersyndicale FO, UFAP, CFDT, CGT s’est constitué afin de porter les revendications des personnels.

Le traumatisme subi lors de ces dernières intempéries est important, certains, au-delà des dégâts matériels, ont perdu des proches et de la famille.
Si la météo n’a pas épargné nos collègues de Draguignan, nous osons espérer que l’administration ne rajoutera pas de la souffrance par des décisions intempestives.

En effet, suite aux différentes interpellations de l’intersyndicale, l’administration pénitentiaire s’était engagée à maintenir l’activité de la prison jusqu’à une rapide réouverture.
Pour assurer la garde des murs ainsi que le nettoyage de la prison, les différents personnels ne seraient pas dans l’obligation de travailler loin de chez eux.

Pourtant, la situation qui avait donc paru éclaircie quant au devenir de la prison, ne l’est plus aujourd’hui.
Dans ce contexte d’imprécisions, les personnels de Draguignan se sont regroupés dans l’établissement pour exiger des informations quant à leur devenir. L’intersyndicale a donc été reçue à la préfecture.
Si le principe du maintien d’une prison sur la ville de Draguignan est confirmé par le cabinet de la préfecture, différentes options seraient à envisager :

  • Réouverture partielle de la prison de Draguignan précédant la construction d’une nouvelle prison ;
  • Fermeture définitive du site actuel et construction d’une nouvelle prison ;
  • Réouverture du site avec une modification de la structure tenant compte du plan de prévention inondation ;

Le directeur de l’administration s’est engagé à rencontrer, sur place, les personnels très rapidement et à convoquer, au plus vite, les syndicats nationaux pour une réunion relative à la situation des agents.

La CGT pénitentiaire assure à nouveau les personnels de son entier soutien et œuvrera pour que les revendications des agents soient entendues, reconnues et satisfaites.

Montreuil, le 05 juillet 2010.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page