Accueil > Communiqués > Nationaux > Comité Technique de l’Administration Pénitentiaire (CT-AP) (...)

Comité Technique de l’Administration Pénitentiaire (CT-AP)
Les fouilles intégrales

jeudi 9 février 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Le lundi 6 février 2012, s’est tenu le premier CT-AP.
A la suite de ce premier CT-AP, nous avons eu l’occasion de lire, une fois de plus, des communiqués mensongers du syndicat corporatiste UFAP et du syndicat patronal FO à l’encontre de notre syndicat confédéral des travailleurs pénitentiaires CGT.

De nombreux sujets ont été examinés lors de ce comité.
Concernant les règlements intérieurs type des établissements, la problématique de la fouille intégrale a été abordée. Sur ce point, contrairement aux fausses déclarations de FO, l’amendement que la CGT a présenté est très clair et ne souffre d’aucune ambigüité : « les fouilles intégrales sont possibles si les fouilles par palpation et les moyens technologiques modernes de détection sont insuffisants. Les établissements doivent privilégier les technologies modernes de détection ».

Les syndicats FO et UFAP ont, eux aussi, proposé un amendement qui, lui, pour le coup, ne passera pas le filtre juridique du Conseil d’ État car contredisant les termes de la Loi Pénitentiaire. Par conséquent, en toute logique et contrairement à la propagande de l’UFAP, la CGT n’a pas souhaité prendre part à ce vote ; vote qui n’avait aucun sens sinon celui de rassurer l’administration sur la maladresse de FO et de UFAP à ce sujet.

Une chose est donc certaine, lorsqu’il s’agit de surfer sur la vague ultra sécuritaire, même au risque de surenchérir avec une administration complice, les syndicats FO et UFAP osent tout, même la déformation des faits et des écrits (cf. procès-verbal du CT-AP).

Avec de tels représentants patronaux syndicaux, les personnels pénitentiaires sont bien mal lotis, et si « la Justice avance », comme le déclare l’UFAP, ce n’est certainement pas dans la bonne voie pour l’ensemble des personnels.

Montreuil, le 9 février 2012

Communiqué de la Commission Exécutive Nationale

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page