Accueil > Actus interprofessionnelles > Fonction publique > Communiqué des organisations CGT de la Fonction (...)

Communiqué des organisations CGT de la Fonction publique

mardi 13 avril 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 208.6 ko
tract CGT fonction publique

Après la mobilisation massive du 23 mars,
amplifions le rapport de force !

Dans le cadre du mouvement lancé par l’intersyndicale CGT-CFDT-UNSA-FSU-Solidaires suite à la réunion unitaire du 30 mars, nos organisations appellent à faire du 1er mai une journée massive de mobilisation sur les enjeux de retraite, d’emploi et de service publics, de salaire.

Afin de préparer un grand 1er mai revendicatif, elles appellent en outre à faire du 20 avril une journée d’action sous des formes diversifiées, en lien avec les initiatives interprofessionnelles, pour mettre un accent particulier sur les effets locaux de la politique gouvernementale de destruction de la Fonction publique. A cet effet, nos organisations mettent à disposition un préavis de grève.

L’heure est à l’action !

La situation de l’emploi dans notre pays reste particulièrement tendue.
Les luttes se développent sur les salaires.

Le 12 avril débuteront les discussions avec le gouvernement sur les retraites.
- Dans la Fonction publique, le mal est tout aussi profond sur bien d’autres aspects.

  • Les suppressions massives d’emplois amoindrissant la qualité du service public rendu et détériorent gravement les conditions de travail des agents avec des conséquences particulièrement préoccupantes.
  • Les attaques contre le Statut, qui se multiplient, tendent à mettre un terme à l’impartialité et à la neutralité des fonctionnaires, garanties fondamentales pour le citoyen.
  • La réforme des collectivités territoriales, la suppression de la taxe professionnelle sont autant de mesures injustes, de reculs pour la démocratie et de lourds dangers pour le service public, pour les personnels et pour les usagers.
  • La loi HPST (Hôpital santé territoire), la T2A (tarification à l’activité) constituent des régressions majeures pour une politique de santé et d’action sociale solidaire et progressiste et conduisent l’hôpital public au bord du gouffre.
  • La REATE (réorganisation territoriale de l’Etat) ne vise qu’à adapter les structures de la Fonction publique de l’Etat aux coupes de l’emploi public et à instrumentaliser ses missions en faveur des intérêts particuliers au détriment de l’intérêt général.
  • La loi de changement de statut de La Poste, l’ouverture de son capital, contre l’avis des postiers et des usagers, va accentuer la mise à mal le service public postal sur tout le territoire.

A partir du mois d’avril, des dossiers aussi incontournables que les salaires et le pouvoir d’achat, les retraites, les droits syndicaux, les agents non titulaires, feront faire l’objet de négociations intenses et serrées dans la Fonction publique.

Pour sa part, la CGT participera dans un esprit résolument offensif, en portant de nombreuses propositions.

Après les mobilisations du 21 janvier et du 23 mars, en s’appuyant sur les actions qui se développent quotidiennement dans de nombreux secteurs, c’est bien le renforcement du mouvement qui, plus que jamais, est indispensable pour revendiquer :

  • Une forte augmentation des salaires et des traitements, assise sur la valeur du point et le rattrapage des pertes antérieures ;
  • Une reconstruction de la grille indiciaire.
  • Une meilleure prise en compte des qualifications et la garantie d’au moins le doublement du salaire de tous pour une carrière complète.
  • Le maintien et l’amélioration du régime des retraites de tous les agents de la fonction publique ;
  • La fin immédiate des suppressions d’emplois et des créations partout où c’est nécessaire.
  • Le respect des missions publiques, ce qui passe obligatoirement par le retrait et l’abrogation de nombreux dispositifs législatifs et réglementaires régressifs et une véritable politique de réappropriation publique et de développement des services publics.
  • Un plan de titularisation, la restriction des possibilités de recours aux non-titulaires et l’amélioration de leurs droits.
  • De meilleures garanties pour les contractuels

La CGT appelle les personnels et les usagers à :

Amplifier les mouvements revendicatifs en cours

se mobiliser le 20 avril dans les territoires

se retrouver nombreux, privé/public, actifs/retraités le 1er mai dans les manifestations.

Peser durablement par toutes les formes d’actions qu’ils décident pour gagner.

Montreuil, le 9 avril 2010

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page