Accueil > Communiqués > Nationaux > Compte rendu réunion officier du 15 juillet 2015

Compte rendu réunion officier du 15 juillet 2015

jeudi 23 juillet 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Réforme du statut : Pas de budget pour 2016 !

Dans la continuité des réunions concernant la réforme du statut des officiers, notre organisation a été reçue à la DAP le 15 juillet 2015. C’était la dernière réunion prévue en bilatérale.
Les thèmes de cette séance étaient : le régime indemnitaire, les conditions de travail et la santé.
Étaient présents :
Alexis GRANDHAIE, capitaine au CP de Nantes, secrétaire national CGT Pénitentiaire et Emmanuel COMPIEGNE, lieutenant au CP de Longuenesse.

La première réflexion concernant cette réunion : Que de temps perdu ! Les personnels de surveillance et les officiers ne vivent pas sur la même planète que la direction de l’administration pénitentiaire (DAP) !

Il est clair que la DAP ne sait pas où elle va concernant les officiers. Du coup, elle va continuer de les presser comme des citrons. Ca semble une habitude à conforter ! Par ailleurs, nous apprenons à cette réunion que définitivement, aucun budget ne sera crédité en 2016 pour cette réforme !

La réunionite semble guetter la DAP qui souhaite nous réunir à nouveau en 2015 – 2016, sur quel contenu puisqu’il n’y a pas de fric ?

Pour faire passer le temps ?

Sur la question indemnitaire : Notre OS a demandé quel était exactement le sujet sachant que le RIFSEEP allaitêtre mis en place et que tant que cette obscure réforme n’était pas formatée, il ne servait à rien de « discutailler » sur le sujet.
Pour mémoire, le RIFSEEP est un nouveau régime indemnitaire qui aboutira à
moduler en partie les indemnités (sauf l’ISS) selon, notamment, des critères liés à certaines fonctions occupées mais aussi à un critère de mérite donc, à la tête du client... traduction faite de ce que connaissent les officiers en établissement et de ce qu’il faudrait pourtant absolument changer !

La CGT a rappelé de nouveau son opposition totale à cette réforme et a demandé une indemnité (sans objectifs) améliorée et l’ ISS à 26 % pour tous les PS et les officiers.
Sur les conditions de travail et la santé : la CGT a expliqué que le sujet était vaste et que pour l’essentiel, la situation catastrophique que subit l’ensemble des personnels de l’ AP, valait pour les officiers, notamment en matière d’emploi qui est la première cause de dégradation des conditions de travail.

Néanmoins, notre OS a informé la DAP des conditions de travail particulières des officiers en revenant encore une fois sur l’article 10 qui entraîne des situations inadmissibles alors que cet article a été appliqué de manière
abusive aux officiers. La CGT a expliqué à une DAP qu’on espère faussement surprise que souvent, des officiers travaillent 12 jours consécutifs en étant en plus d’astreinte et de permanence en même temps !

Pour rester sur le sujet vaste des conditions de travail, la CGT a dénoncé les difficultés d’accès à la médecine de prévention, la suppression des CHSCT spéciaux (locaux) par effet de seuil et a défendu l’idée de créer des réunions entre officiers hors présence de la hiérarchie, afin de libérer la parole.

Sur le sujet qui intéresse principalement notre OS, avec celui des missions et des grilles indiciaires, à savoir le déroulement de carrière du plus grand nombre, les lieutenants qui travaillent en détention, une surprise de taille nous a été présentée ! Alors que la DAP semblait avoir enfin découvert, lors de la précédente rencontre,
qu’il y avait des officiers en détention et qu’il était nécessaire de « récompenser
 » leur investissement et leur mérite, en leur permettant d’accéder au grade de capitaine dans certaines conditions, la DAP souhaite poursuivre la condition de mobilité en précisant même que « si on est officier, c’est pour être mobile sinon,
fallait pas passer le concours !!! »

Voilà de quoi aider les officiers à supporter leurs conditions de travail et de
poursuivre le jeu opaque des promotions !

Pour résumé, il est certain que la DAP n’a aucune ambition pour les officiers, ou plutôt qu’elle colle cette ambition à une réforme de faible ampleur budgétaire, qu’elle n’a pas l’intention de récompenser le mérite du plus grand nombre, qu’elle ne cherche qu’à servir ses propres intérêts notamment en cherchant à pourvoir les postes vacants en organisant la pénurie de postes de capitaine et de commandant !

Elle ne devra pas s’étonner de ce qui va se passer à moyen terme et de la poursuite des découragements !

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page