Accueil > Communiqués > Nationaux > Courrier au DAP : MA Blois

Courrier au DAP : MA Blois

mercredi 28 août 2013  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Madame la Directrice,

Suite aux événements qui se sont déroulés à la maison d’arrêt de Blois le 19 août 2013, la CGT Pénitentiaire tient à vous alerter sur la situation intenable pour les personnels exerçant dans cet établissement.

Suite à la mutinerie, un certain nombre de transferts ont été effectués réduisant l’effectif à 72 détenus.
Vos services nous ont assurés que tout était mis en œuvre pour engager les travaux au plus vite et remettre en état la maison d’arrêt.
Or, à ce jour, avec une semaine de recul, peu de mesures concrètes ont été prises, notamment pour sécuriser les lieux et les rendre compatibles avec l’exercice des missions de l’ensemble des personnels mais également avec des conditions de détention « normales ».

Quelques éléments d’état des lieux sont à eux seuls parlants :

- la quasi-totalité des blocs serrure de l’étage et grilles d’accès est hors service, aucun détenu ne peut être hébergé dans cette partie de l’établissement ;

- dans le grand quartier 40 détenus y sont encore affectés : 9 cellules sont sans bloc serrure et hébergent 18 détenus,

- les parloirs sont inutilisables (faux plafond arraché, cameras, appareil de biométrie et portes hors service),

- les portes et les cameras liées aux cours de promenades le sont également,

- une seule cabine téléphonique reste opérationnelle ce qui réduit les possibilités pour les détenus à pouvoir utiliser leur droit de communication téléphonique

- la salle informatique est détruite intégralement.

- la quasi-totalité des extincteurs est hors service…

La CGT Pénitentiaire vous demande de prendre les mesures qui s’imposent à savoir vider l’établissement dans l’attente de sa réhabilitation ou à minima le grand quartier. Un inventaire et une fouille de l’établissement doivent également être pratiqués. Ce qui n’a pas été le cas.

La CGT Pénitentiaire vous demande que sur la base d’un réel audit, tous les travaux nécessaires soient entrepris au plus vite afin de permettre à cet établissement de pouvoir retrouver son usage normal.

La CGT Pénitentiaire vous demande d’entendre les personnels qui sont sur le terrain et de reconnaître leur professionnalisme face à cet événement.

Vous devez absolument leur apporter des garanties et des gestes significatifs.

Veuillez recevoir, Madame la Directrice, mes salutations distinguées.

Ce courrier sera rendu public.

Pour la CGT Pénitentiaire
Marc Astasie, Secrétaire Général

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page