Accueil > Communiqués > Nationaux > Criminalisation des mouvements sociaux : Justice bafouée (...)

Criminalisation des mouvements sociaux : Justice bafouée !

lundi 25 octobre 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 30 ko
A imprimer et diffuser

Jérôme, un camarade de la CGT Cheminots de Nantes et deux autres manifestants sont incarcérés depuis de longues semaines suite à une manifestation.

La CGT Pénitentiaire s’élève fermement contre l’incarcération abusive de notre camarade syndicaliste de la Fédération CGT Cheminots et des deux autres manifestants.

Les manifestations sont pacifistes, organisées et déterminées. Contrairement au gouvernement français, les manifestants et les syndicalistes sont non violents. Effectivement, replié sur lui-même dans la déraison et le déni, incapable de répondre aux justes attentes de la population, le gouvernement use et abuse de violences : refus de dialogue, passage en force de la loi sur les retraites, envoi de perturbateurs dans les manifestations, violences policières sur des militants, des manifestants, des journalistes, arrestations et incarcérations abusives de syndicalistes.

La dignité est du côté de celles et ceux, jeunes et moins jeunes, qui luttent démocratiquement pour une société plus juste, plus solidaire et plus équitable.

La CGT Pénitentiaire dénonce les dérives répressives et despotiques d’un gouvernement aux abois, qui, par tous les moyens, tente encore une fois de discréditer, de criminaliser et de faire avorter le mouvement social actuel, les revendications et actions justes et justifiées des salariés, des privés d’emploi, des retraités et de la jeunesse sur la retraite, l’emploi et les salaires et ce sur l’ensemble du territoire français !

Compte tenu de ces circonstances exceptionnelles, la CGT Pénitentiaire appelle ses adhérents et militants à marquer leur solidarité, d’une façon ou d’une autre, envers chaque syndicaliste et chaque manifestant incarcéré abusivement (dans le respect du cadre professionnel).

Elle appelle ses adhérents et militants de la Région Pénitentiaire de Rennes à se rendre à la manifestation du 27 octobre 2010 à 13h30 (Parlement de Bretagne à Rennes) pour exiger l’annulation du jugement, obtenir la relaxe et la mise en liberté de Jérôme !

La CGT Pénitentiaire apporte son soutien absolu, sa totale solidarité à Jérôme et sa famille, à la Fédération CGT Cheminots et à l’UD CGT de Loire Atlantique, dans ce combat pour la Justice et la Liberté !

Pour la Justice et la Liberté, pour la Justice sociale :
ensemble luttons !

Montreuil, le 25 octobre 2010.


Jérôme est innocent : pétition à télécharger, signer et faire signer (site de la fédération CGT Cheminot(e)s)
Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page