Accueil > Communiqués > Nationaux > DECLARATION LIMINAIRE A LA CAP DES SURVEILLANTS ET (...)

DECLARATION LIMINAIRE A LA CAP DES SURVEILLANTS ET BRIGADIERS DU MOIS DE MARS

jeudi 23 mars 2017  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Depuis plus de deux ans, la CGT et la CGTR ont alerté l’administration, la MOM et la direction locale du CD le Port lors de CTS, d’un grand nombre de départs en retraite avant la décroissance de l’ITR en 2019.

En juin puis en novembre 2016, munis de chiffres, la CGT Pénitentiaire a réitéré sa crainte à la MOM, lors de réunions bilatérales, de voir se dégrader fortement l’organigramme et nous lui avons demandé d’intervenir pour prévoir les départs massifs en retraite à partir de 2017.
Les chiffres de départs en retraite sont tombés nationalement début décembre et ne laissaient guère augurer de bonnes nouvelles si les postes n’étaient pas pourvus en CAP de janvier : 8 départs avant aout au CD le Port. Depuis, d’autres noms sont venus rallonger la liste alors que la DAP publiait royalement zéro poste dans sa note de CAP de Janvier.
Nous avons donc interpellé le nouveau Directeur de la DAP, Mr GALLI, le 6 décembre par courrier pour qu’il prenne des mesures…La CGT lors de ses audiences avec le DAP et dernièrement en février, avec le Directeur de la MOM, n’a obtenu comme seule réponse : nous avons questionné la DAP !

Quel mépris à tous les niveaux hiérarchiques, bien au courant de se qui se tramait, gagnait du temps avant la sortie de la nouvelle note de CAP le 3 mars où la Réunion se voit attribuer 4 postes supplémentaires : 3 pour St Denis et 1 pour St pierre en plus des 2 postes pourvus en janvier, ce qui comble pour ces deux établissements les départs annoncés ! Pour le CD le Port, aucun poste en remplacement des 9 départs du premier semestre. Pire, si ces postes venaient par bonheur à être publiés lors de 2eme cap de l’année, celle-ci étant déplacée à septembre et la CAP de décembre ayant disparue, les agents du CP Le Port tourneront avec un déficit avoisinant les 15 agents jusqu’à la fin du 1er semestre 2018…

L’administration voudrait elle faire exploser les équipes, les rythmes de travail, les conditions de vie des agents du CD le PORT par la force ??????

Le départ des anciens serait elle une opportunité en capitalisant sur la jeunesse, l’inexpérience et la résignation des plus jeunes.

Ce n’est pas le travail qui va passer au mode dégradé mais bien l’atmosphère qui va se dégrader si nous n’avons pas gain de cause à cette CAP. Si le conflit entamé par l’UFAP le 20 mars, sur des problématiques diverses dont le manque d’effectif, n’était pas une initiative personnelle, ce n’est pas 20 agents que vous auriez eu devant les portes… Nous avons trop attendu et fait confiance à la bonne intelligence de nos dirigeants qui ne pouvaient nous laisser tomber…

Dès la fin de cette CAP, si cette situation n’était pas prise au sérieux et si un apport d’agents ne venait combler les départs en retraite, la CGTR appellera à un mouvement unitaire. Nous en profiterons aussi pour dénoncer la future application d’une note visant à retirer la prime de vie chère versée en CMO, note discriminatoire envers les domiens. Nous n’hésiterons pas, dans une période électorale, à alerter les médias et les politiques afin de donner de l’écho à nos revendications légitimes : un départ, un poste publié !

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page