Accueil > Carrières > Mutations > DECLARATION LIMINAIRE ELUS CAP DES PERSONNELS DE (...)

DECLARATION LIMINAIRE ELUS CAP DES PERSONNELS DE SURVEILLANCE DU 07/12/2010

mardi 7 décembre 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 46.1 ko
DECLARATION LIMINAIRE ELUS CAP DES PERSONNELS DE SURVEILLANCE DU 07/12/2010.

Vous permettrez madame la directrice, d’avoir une pensée pour tous nos collègues qui nous ont quittés cette année, dans l’exercice de leurs fonctions ou non. En ce qui concerne la CGT, une pensée toute
particulière pour notre camarade et ami Christian Fischer qui a toujours été assis à nos côtés lors des différentes CAP.

Vous n’êtes sans ignorer, le contexte dans lequel va se tenir cette CAP.

Tout d’abord, le mouvement social interprofessionnel d’une ampleur extrêmement importante qui a témoigné d’un refus clairement ancré de voir le gouvernement aboutir à ce projet de régression sociale qu’était la réforme des retraites.

Les personnels pénitentiaires, directement concernés, et pour la plupart privés du droit de grève, ont pris toute leur place dans ces manifestations. Et pour cause, vous comprendrez sans mal que les personnels de surveillance avaient estimé que l’obligation pour bon nombre d’entre eux d’assumer leurs missions plus longtemps était une ineptie.

Par la suite, à l’appel de l’entente syndicale, des mobilisations de tous les personnels pénitentiaires ont eu lieu dans de très nombreux établissements et services.

Pour lutter contre un budget qui aura des conséquences dramatiques pour tous les personnels de tous les corps, contre une politique qui casse le service public, contre une administration qui ignore ses personnels.

Nous exigeons des recrutements à la hauteur des besoins dans les établissements et dans les services, pour les personnels de surveillance, les travailleurs sociaux, les personnels administratifs et les personnels techniques.

Car nous le savons très bien, les nouvelles missions imposées aux personnels de surveillance ne viendront que ponctionner des agents actuellement sur les coursives et laisseront donc une grande partie des personnels travailler dans des conditions insupportables et avec un rythme de travail totalement inadmissible.

Suite à trois fortes journées de mobilisation, des négociations vont s’ouvrir avec le ministère sur les différents points que portait l’intersyndicale. La CGT restera vigilante sur l’avancée des travaux.
Sachez, madame la directrice, que la CGT trouve inadmissible que cinq de nos collègues soient sanctionnés de manière arbitraire, scandaleuse et abusive.

Nous jugeons inadmissible cette pratique rétrograde, conséquence du statut spécial qui consiste à sanctionner les personnels hors garantie collective. Nous exigeons de la part du ministre une levée totale des sanctions.

Concernant la tenue de cette CAP qui va nous réunir durant plusieurs jours, la CGT avait demandé, par écrit au DAP le report de cette instance. En effet, lors de la dernière CAP de mutation, nous avions tiré la sonnette d’alarme en estimant que le seuil maximum d’erreurs avait été atteint.

Consciente que le logiciel harmonie est en grande partie responsable de ces dysfonctionnements et cela indépendamment de la bonne volonté et de l’énorme travail fourni par vos services, la CGT maintient sa demande de report. Il est inévitable que des agents passeront à travers leur mutation. Quelle sera la position de l’administration lorsque des régularisations interviendront après la clôture de cette CAP ?

Sachez, madame la directrice, que la CGT œuvrera dans un seul but : que cette commission se déroule dans de bonnes conditions et dans l’intérêt des agents.

Nous attendons de la part de l’administration une position claire sur les annulations de mutations lorsque seront constatées des erreurs dues au logiciel ; cela malgré la communication des résultats de mutation faite rapidement dans tous les établissements.

Les élus CAP de la CGT
Montreuil, le 07/12/2010

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page