Accueil > Communiqués > Nationaux > Débriefing à la DAP suite aux inondations à Draguignan

Débriefing à la DAP suite aux inondations à Draguignan

vendredi 18 juin 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Le vendredi 18 juin 2010, se tenait, à l’administration centrale, une réunion d’urgence suite au drame que connaissent depuis quelques jours les agents du centre pénitentiaire de Draguignan.

La réunion était présidée par monsieur Lathoud, directeur de l’administration Pénitentiaire (DAP), en présence des organisations syndicales. La délégation CGT était composée, entre autres, du secrétaire régional adjoint de la région PACA/CORSE.

Avant de nous présenter les projets de l’administration, monsieur Lathoud a dit s’être rendu sur place, avant-hier soir, pour constater l’ampleur des dégâts. Il a tenu à féliciter le courage et le professionnalisme des agents de l’établissement.

Il a ensuite présenté les projets de l’administration comme suit :

  • Accompagnement des agents :

Comme pour la catastrophe d’Arles il y a quelques années, les agents vont être confrontés à des changements d’affectation administrative sous forme de mises à disposition et de mutations pour ceux qui le souhaiteront. Une minorité d’entre eux seront affectés à la garde des murs.
Les souhaits des agents devront être connus avant le 9 juillet, et les affectations seront effectives dès le 16 juillet prochain. Les critères de sélection seront connus ultérieurement.
La CGT Pénitentiaire demande à l’administration qu’il y ait une transparence parfaite sur ce sujet.

  • Recensement d’aide aux urgences :

L’administration a loué 40 véhicules pour une durée de 2 mois. Ces véhicules seront mis à la disposition des agents. Une assistance financière d’urgence a été débloquée par la DAP. Des chèques, d’un montant de 1100€ chacun, sont disponibles à l’établissement. Pour bénéficier de cette aide, les agents doivent se faire connaître auprès de l’établissement.

Une cellule de crise locale sera fonctionnelle durant tout l’été. Elle traitera exclusivement de la situation des personnels. Un renfort de psychologues a été demandé par la DAP pour être mis à disposition des personnels qui en feront la demande.

La CGT Pénitentiaire a fait remarquer à la DAP, que contrairement à Arles, la plupart des agents de Draguignan ne seront pas en demande de mutation, car le centre pénitentiaire est leur « destination finale ». La grande majorité d’entre eux a des intérêts moraux et matériels sur place. La CGT Pénitentiaire a évoqué les difficultés que vont rencontrer les personnels qui seront mis à disposition dans les établissements de la région.

La CGT Pénitentiaire s’interroge aussi sur l’impact qu’aura la fermeture du quartier maison d’arrêt de Draguignan sur le taux de surpopulation pénale des deux établissements à proximité que sont le centre pénitentiaire de Toulon La Farlède et la maison d’arrêt de Grasse.


La CGT Pénitentiaire réitère tout son soutien aux personnels du centre pénitentiaire de Draguignan, à toutes les victimes de cette catastrophe…

La CGT Pénitentiaire sera très vigilante sur l’évolution de ce dossier. Elle ne manquera de vous en tenir informés.

Montreuil, le 18 juin 2010

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page