Accueil > Communiqués > Nationaux > Déclaration commune - CTP-SE du 8 mars 2011

Déclaration commune - CTP-SE du 8 mars 2011

mardi 8 mars 2011  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Monsieur le Président,

Vous avez de nouveau convoqué un Comité Technique Paritaire – Socio-Educatif suite au boycott du précédent le 28 février 2011 par la CGT Pénitentiaire, le SNEPAP-FSU et la CFDT Interco. Huit jours plus tard, rien n’a changé ; la situation des SPIP est en tous points la même qu’il y a une semaine ! En effet, toujours aucune perspective n’est annoncée par la DAP ou le Ministère en matière de recrutements de personnels titulaires, tous corps confondus, pour renforcer les SPIP. Nous ne pouvons accepter dans ces conditions de discuter d’autres sujets que celui, central, des moyens pour nos services. Nous ne pouvons accepter les manoeuvres de l’administration et du ministère, qui souhaitent détourner l’attention de cette question primordiale des moyens pour mieux avancer sur d’autres projets !
L’exemple de la manière dont est mise en oeuvre aujourd’hui la PSAP et la SEFIP dans certains services soulève la crainte d’une organisation du travail imposée sans moyens humains et matériels, générant un non sens professionnel qui ne fera qu’accroître une souffrance déjà très perceptible des personnels.

Les manques sont pourtant déjà largement connus. Vous ne pouvez ignorer tous les rapports rendus ence sens ces dernières années. C’est ce que les organisations syndicales du Ministère ont répondu au Ministre le 25 février dernier, c’est ce que nous vous répétons aujourd’hui.

Monsieur le Président, vous devez prendre la mesure de l’état dans lequel vos services fonctionnent et faire des propositions fermes au Ministère. A l’heure où ce dernier affiche sa volonté de ramener à exécution l’ensemble des peines prononcées, à l’heure où les Parquets relaient cette volonté et se ruent sur leurs dossiers en attente, à l’heure où le nombre de personnes écrouées n’a jamais été aussi élevé, à l’heure où des coupes sombres dans les budgets paralysent l’activité des SPIP, les organisations représentatives du CTP-SE en appellent à votre volonté politique ! Vous ne pouvez rester sourd plus longtemps et devez admettre que les consignes que vous avez transmises aux services par votre note du 27/02/2011 non seulement ne répondent pas au problème mais bien plus aggravent les difficultés de nombreux SPIP !

Les personnels se mobilisent au quotidien dans les services et ont d’ores et déjà programmé une démonstration de leur colère par des journées d’action locales, notamment le 10 mars prochain et par une manifestation nationale le 29 mars prochain à Paris pour l’ensemble des personnels du Ministère de la Justice. Ils attendent une réponse rapide et conséquente à leurs légitimes revendications. N’attendez pas l’explosion pour prendre la mesure de la crise !

Dans l’attente de l’ouverture d’un véritable dialogue social sur la question essentielle des effectifs et des moyens, les organisations représentatives des personnels des SPIP ne siègeront pas à ce second CTP-SE.

Le 8 mars 2011

PDF - 90.7 ko
Déclaration commune - CTP-SE du 8 mars 2011
Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page