Accueil > Communiqués > Nationaux > Déclaration commune au Comité technique ministériel

Déclaration commune au Comité technique ministériel

mardi 28 février 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

On a changé de Secrétaire Général, mais pas de méthode…

Le ministère de la Justice s’était déjà tristement illustré par son incapacité à organiser les élections professionnelles, ce qui était déjà une marque de mépris inacceptable pour ses personnels.

Aujourd’hui, les organisations syndicales sont confrontées à une nouvelle difficulté dont le ministère ne semble pas prendre la mesure concernant l’application du décret sur les droits syndicaux à effet au 1er mars 2012 et alors même que la circulaire fonction publique n’est pas parue.

Face à la confusion de l’administration, les organisations syndicales ont demandé au Secrétaire Général des engagements écrits qu’il s’est refusé à donner immédiatement, se contentant de promesses verbales.

En appliquant au 1er mars ce décret, le ministère interdit de fait aux délégués désignés par vos organisations syndicales de vous représenter dans les diverses instances (CT, CAP, CHS, CRAS etc...).

Devant ce non-respect de dialogue social, l’ensemble des organisations syndicales ont décidé de ne pas siéger au Comité Technique.

Paris, le 28/02/2011

UNSA, CGT, Fo, C-justice, CFDT, FSU

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page