Accueil > Communiqués > Nationaux > Déclaration liminaire à la réunion du comité technique (...)

Déclaration liminaire à la réunion du comité technique paritaire ministériel du 19 novembre 2010

lundi 22 novembre 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 43.5 ko
Déclaration liminaire à la réunion du comité technique paritaire ministériel du 19 novembre 2010

M. Le secrétaire général,

Pour une fois la déclaration liminaire de la C.G.T. sera très brève en ces
lendemains de remaniement ministériel et de changement de Garde des Sceaux.

M. MERCIER est le 3 ministre de ème la justice de l’ère Sarkozy ; nous avons touché le fonds avec Dati alors que nous pensions n’avoir connu pire ministre que Pascal Clément, aussi autant dire clairement que pour la C.G.T., peu importe la personne, nous attendons de voir ce que sera son cabinet et surtout ce que seront :


la réalité de son pouvoir et de son autonomie par rapport à l’Elysée,

sa capacité à résister à HORTEFEUX et au ministère de l’intérieur dans la préparation des lois pénales à venir,


sa détermination à obtenir des rallonges budgétaires pour faire fonctionner correctement l’une des “justices” les plus pauvres d’europe,

son action contre la souffrance des personnels soulignée par la démission de plusieurs médecins de préventions sur Paris, sur Rennes et Nantes,

la qualité du dialogue sociale.


L’institution judiciaire va mal, un collectif justice réunissant 17 organisations et associations professionnelles représentatives s’est constitué en début d’année 2010 pour dénoncer ce malaise auprès de l’opinion publique :


L’avenir de la direction de la PJJ et de ses personnels est plus qu’incertain après 2011,


Un mouvement unitaire à l’appel de 4 organisations syndicales (CGT, FO, FSU, CFDT) appelant à la mobilisation des personnels s’est mis en place à la pénitentiaire, une première journée d’action a eu lieu le 15 novembre, une seconde reconductible est fixée pour le 24 novembre,


S’agissant des Services Judiciaires, votre prédécesseur a vainement tenté de nous convaincre lors de la présentation de son budget qu’il s’agissait de la direction la mieux lotie pour 2011...


Quant à l’administration centrale, avec la DPJJ, c’est la grande oubliée du budget 2011 !

Aussi, sauf à nous démontrer le contraire, pour la C.G.T., ce remaniement constitue une opération de com’ supplémentaire et un marquage plus à droite encore de ce gouvernement, niant ainsi les préoccupations exprimées depuis des mois par les personnels judiciaires, et au delà par la population.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page