Accueil > Carrières > Mutations > Déclaration liminaire de la CGT : CAP des personnels de (...)

Déclaration liminaire de la CGT : CAP des personnels de Surveillance

lundi 12 décembre 2011  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Mardi 6 décembre 2011, l’Administration Pénitentiaire annonçait, aux organisations professionnelles, le calendrier de la mise en œuvre des fermetures des miradors ... et donc la suppression de 156 ETP (équivalent temps plein) de l’organigramme des établissements pénitentiaires concernés.

De plus, ces 156 ETP ne seront pas reversés dans les détentions : ils seront purement et simplement supprimés !!! Cette décision intervient bien évidemment dans le cadre de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP).

La CGT Pénitentiaire dénonce fermement l’absence totale de dialogue social dans un projet aussi sensible et où les organisations professionnelles n’ont pas du tout été associées !! Une nouvelle fois, le mépris pour les personnels s’affiche au grand jour

Dans un premier temps, l’Administration Pénitentiaire a annoncé la fermeture des « tiroirs » des premiers établissements concernés par ces fermetures de miradors, ceux de la « première vague ». Cela signifiait que, pour ces établissements, les personnels mutés n’auraient pas été remplacés lors de cette CAP. La CGT Pénitentiaire a alors annoncé immédiatement et catégoriquement qu’elle ne siègerait pas à cette CAP. La CGT Pénitentiaire dit : « NON » !

Aujourd’hui, l’Administration Pénitentiaire propose une alternative, certainement pour calmer les esprits. Elle veut supprimer des postes offerts aux surveillants stagiaires sortis d’école … alors que le manque de personnels de surveillance s’accroit partout et que certains établissements paieront au détriment de ces décisions non réfléchies. La CGT Pénitentiaire dit : « NON »

La CGT Pénitentiaire veillera à ce que la CAP de mobilité des personnels de surveillance se déroule dans les meilleures conditions.

Elle demande le respect du dialogue social, le respect des représentants des personnels élus et légitimes pour porter la voix des personnels.

La CGT pénitentiaire œuvrera pour la défense de chacune et de chacun, dans le respect de l’intérêt général, et en toute transparence.

Montreuil, le 14 décembre 2011

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page