Accueil > Communiqués > Nationaux > Déprime de faim damnée : PETITION

Déprime de faim damnée : PETITION

jeudi 20 novembre 2008  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

La prime de décembre 2008 étant, comme chaque année, attribuée sans aucune concertation, une partie de nos collègues ne pourra que pleurer sous le sapin de noël.

  • Personnels de Surveillance non postés : 0 Euro ;
  • Personnels Techniques : 0 Euro ;
  • Personnels Administratifs : 0 Euro.

Pour la CGT, vous n’êtes pas des triples zéro.

Alors que les missions et la charge de travail des personnels de tout corps ne cessent d’augmenter, la CGT Pénitentiaire ne peut accepter qu’une partie des personnels de l’administration pénitentiaire soit tout simplement méprisée.

Si la prime attribuée reflète le travail accompli, cela voudrait-il dire que ces laissés-pour-compte n’ont aucun mérite ? Pour nous, à la CGT, les choses sont claires.
Si leur investissement l’année prochaine est proportionnel à la prime de cette année, les rouages de notre administration s’en trouveront tout simplement bloqués.

Sur fond de crise économique et du pourvoir d’achat, ces primes, aussi petites soient-elles, ne font que démontrer une inégalité de traitement des fonctionnaires qui, à nos yeux, est inacceptable et laisse un sal’air de fête…

Montreuil, le 20 novembre 2008

Vous trouverez également en document PDF notre pétition à télécharger "Primes de fin d’année... L’injustice du Ministère de la Justice..." à signer et à diffuser largement dans vos services.
Le bureau national fera suivre l’ensemble des pétitions au ministère de la Justice.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page