Accueil > Communiqués > Activité Outre-Mer > ENTRETIEN DES ORGANISATIONS SYNDICALES AVEC LE GARDE (...)

ENTRETIEN DES ORGANISATIONS SYNDICALES AVEC LE GARDE DES SCEAUX.

vendredi 29 avril 2011  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 27.4 ko
ENTRETIEN DES ORGANISATIONS SYNDICALES AVEC LE GARDE DES SCEAUX.

Sont présents :

• Mr Michel MERCIER : Ministre de la justice.

• Mr Hubert DERACHE : Préfet de Mayotte.

• Mr Jean Amedé LATHOUD :Directeur de la DAP.

• Mr RIDEL : Directeur de la MOM

• Mr SAINDOU MALIDE Youssouf : CGT Pénitentiaire

• Mr BOURAHIMA MZE Souff : CGT Pénitentiaire

• Mr MALIDI Anli : CGT Pénitentiaire

• Mr CHANFI Ismail Mohamed :FO

• Mr LABIB Amed : FO

• Mr PLAIDEAU Patrick : FO

• Mr DINI Ali : UFAP

• Mr ALI MADI Colo : UFAP

Monsieur le ministre prend la parole quelques minutes et la laisse aux représentants des personnels : Les organisations syndicales font au garde des sceaux plusieurs remarques au niveau du statut des surveillants Mayotte. Le ministre prétend être favorable pour une évolution rapide de ce statut inadmissible et s’engage personnellement enfin pour que les surveillants de Mayotte sortent de ce statut inacceptable. Le garde des sceaux avance la date 2014, date à la quelle, tous les agents des différents services de la Collectivité Départementale de Mayotte, doivent être intégrés et reclassés dans le statut de droit commun.

Il faut savoir qu’actuellement la date de l’intégration des surveillants de Mayotte, est en 2017 d’après la publication du décret n°2011-362 du 1er- avril 2011. Les agents mahorais souhaitant travailler hors Mayotte bénéficieront une autorisation exceptionnelle pour chaque demande de mutation. Le garde de sceaux précise que les différentes conditions de la retraite seront connues bientôt. Un décret déterminera toutes les conditions de la retraite et les années avant l’intégration seront dans l’actualité. Il y a plusieurs mois déjà les moyens de communications (Motorola) sont inexistants, la MOM confirme que ces moyens seront opérationnels fin mai. La voiture de l’extraction n’est pas du tout au norme, le ministre nous laisse entendre que celle-ci sera renouvelée par une neuve avant la fin de l’année. Un groupe de travail va se mettre en place pour voir et revoir les plans de l’extension. Le projet de l’extension est estimé environ 40 millions d’euros. D’ ici quelques années un établissement pour mineurs sera étudié, vu la montée de la délinquance à Mayotte.

Maison d’arrêt de Majicavo, samedi 09 avril 2011

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page