Accueil > Communiqués > Nationaux > Echec des négociations ! Tous dans l’action dès le lundi (...)

Echec des négociations ! Tous dans l’action dès le lundi 16 novembre !

vendredi 6 novembre 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Forte de la parole donnée par le Président de la République lors de la rencontre du 29 octobre dernier, l’Unité Syndicale avait souhaité suspendre le mouvement du 5 novembre pour aborder les négociations qui s’ouvraient, dans un esprit responsable visant à démontrer notre volonté de dialogue, celle-ci s’adossant résolument sur les propos du Chef de l’Etat et de ses engagements tracés publiquement, en faveur de la pénitentiaire et de ses personnels.

Le Président n’a-t-il pas de parole, cherche-t-il à jouer la montre électorale ?... Doit-on comprendre autrement, que ses services, de Matignon au Ministère de la Justice, n’en font qu’à leur tête ?... Nous étions à l’Elysée, nous avons entendu le Président, nous penchons donc résolument pour la deuxième option !

En tout état de cause, les propositions faîtes ce soir par le cabinet de la Ministre sont un véritable camouflet à l’encontre du Président et une insulte claire envers les personnels pénitentiaires :

- Rien sur l’emploi, de manière immédiate, pour renforcer les détentions et poursuivre sereinement l’ouverture des nouvelles missions. Juste de vagues promesses, nous rappelant les emplois créés sur le dernier triennal et à nouveau des inspections sans fin ;
- Fatalement, rien sur l’augmentation du TCCBS et rien sur le retrait de la note sur la mise en place des services en mode dégradé hormis une contorsion de mots visant à indiquer que le mode dégradé allait se poursuivre ;
- Rien non plus pour les Personnels administratifs ni pour les personnels techniques, en matière d’emplois, allant même jusqu’à une absence totale de volonté d’ouvrir de création d’organigrammes pour ces catégories ;
- Rien sur l’indemnitaire, ni PSS, ni revalorisation de l’IFO, juste au final une aumône de 8€ net par mois pour l’ICP…et encore, avec une budgétisation étalée sur deux ans !... Absence totale de volonté de retrait du RIFSEEP.
- Rien sur le dialogue social, rien concernant l’ENAP, etc… Le reste des propositions n’étant qu’engagements à débattre de thématiques qui forcément, tant sur l’autorité des personnels, les métiers, la médecine de prévention ou autre nécessitera des moyens humains et de fonctionnement des services !

Dans son communiqué du 2 novembre, l’Unité Syndicale avait été formelle :« devant le manque de sincérité dans le contenu des discussions », pire maintenant, devant le crachat envoyé à la face des pénitentiaires, « l’Unité Syndicale met un terme à la suspension du mouvement, sans préavis ! »

Sur la base de la plate-forme unitaire du 30 Septembre et sur la base des engagements présidentiels, l’unité syndicale appelle l’ensemble des personnels pénitentiaires à un blocage des établissements et de l’appareil judiciaire le lundi 16 novembre 2015, dès 6h00 du matin ! (Les modalités précises d’actions feront l’objet d’un nouveau communiqué en milieu de semaine prochaine).

Désormais, ni parlotes, ni nouvelle suspension, le Ministère devra revenir vers nous avec des propositions sérieuses, à la hauteur des enjeux, montrant ainsi des engagements forts et clairs dès 2016.

Paris, 23h00, le 5 novembre 2015.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page