Accueil > Communiqués > Nationaux > Emplois DAP 2015 Derrière les nombres se cache encore la (...)

Emplois DAP 2015 Derrière les nombres se cache encore la pénurie !

lundi 2 mars 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Selon la ministre et la DAP, l’emploi en 2015, « gagné » de haute lutte contre Bercy, devrait permettre de voir les effectifs des organigrammes de détention reprendre forme et se renforcer considérablement.
Si nul ne peut nier la masse d’emplois dégagée, qu’en est-il réellement derrière les chiffres ?
Selon nos informations :
- la 187ème promotion de surveillants devrait comprendre 620 agents (sortie juin 2015)
- La 188ème serait composée de 789 élèves (sortie décembre 2015) – Pour info, la 189ème en aura 765 (sortie juin 2016)
- Ce qui devrait nous valoir une CAP de juin 2015 avec 750 postes offerts (publication théorique des postes fin avril 2015). Nous ignorons encore le nombre de postes offerts à la CAP de fin d’année (3 CAP en 2015 au lieu de 2, pour rattraper celle de fin 2014 annulée à cause des élections professionnelles).
Mais, il faut retrancher à ces 750 postes en CAP de juin (nous ne tenons pas compte de la CAP de fin d’année où les affectations se feront sur 2016, ni la sortie ENAP de décembre 2015 qui remplacera pour l’essentiel les mutés) :
- PREJ Nord/Pas de calais : 95 postes (Valenciennes : 15 – Sequedin : 55 et Longuenesse : 25)
- PREJ Aquitaine : 49 postes (Mont de Marsan : 24 – Bordeaux : 25)
- Plan de lutte contre la radicalisation : 92 postes, soit : 16 surveillants « observation » - 28 surveillants ELIS (Pour création 4 ELIS) – 18 surveillants « prise en charge des personnes radicalisées » - 30 surveillants comblement postes ERIS

Soit déjà 236 postes qui partent sur des missions nouvelles ou périphériques ! Les 514 restants à la CAP (750 moins 236) se verront amputés également de postes PSE, etc.

Tout ceci, également, dans un contexte où il reste officiellement un déficit de 1000 postes de surveillants sur l’ensemble des organigrammes, que des retraites passeront par là, des démissions à l’ENAP, etc.

« On » nous répondra à la DAP que l’effort est colossal, que le ministère de la justice est un ministère favorisé, que 2016 apportera également des emplois, etc. Pourquoi pas mais qu’on ne nous fasse pas prendre des vessies pour des lanternes : C’est d’un autre plan d’urgence en faveur de l’emploi qu’il nous faut à la DAP, pour répondre à une situation alarmante qui se creuse un peu plus chaque jour ! L’année 2015 doit être celle de la mobilisation générale autour du cœur de métier : La Détention !

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page