Accueil > Communiqués > Nationaux > FERMETURE DES MIRADORS

FERMETURE DES MIRADORS

mercredi 22 juin 2011  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 104.9 ko
FERMETURE DES MIRADORS

Interpellé par la CGT pénitentiaire, Monsieur Lathoud, directeur de l’administration pénitentiaire, confirme la fermeture programmée des miradors. L’annonce officielle actant les arbitrages devrait survenir avant l’été 2011.
Le dossier « miradors » n’est que succession d’improvisation et d’irresponsabilité.
Ayant achevé l’audit identifiant les établissements dotés de miradors désormais obsolètes, M.Sanchez en charge du dossier, vient de remettre ses conclusions au service du ministère de la justice.
S’il est inutile de développer et de fustiger la transparence d’une action administrative déjà dénoncée, il est désormais urgent que les positionnements définitifs quel que soit leur impopularité, soient communiqués.
De nature à compromettre l’organisation des services existants, la fermeture d’un mirador ne peut pas se résumer à la parution d’une note interne, mais suppose une réflexion et une anticipation.
Pour illustrer nos propos, rappelons que l’arbitrage selon son ampleur affectera :

  • Le service de nuit ;
  • Les relèves à l’étage ;
  • Le volume horaire ;
  • la redéfinition des postes ;
  • L’organisation de la sécurité péri métrique ;
  • Le service dans son ensemble.....

Dans l’état, les interrogations relatives au modèle de fonctionnement interdisent toute projection de service pour l’année prochaine.
S’il est dores et déjà impensable, sous peine de chaos, d’imaginer une application concrète des mesures de fermetures avant Janvier 2012, la décence et une certaine idée du respect auxquelles les personnels ont légitimement droit, justifient que cesse l’ hypocrisie pénitentiaire. Ce faisant, l’Administration Pénitentiaire doit rendre public le positionnement relatif aux miradors. L’échéance aux dires du DAP, qui doit être rendu « avant l’été » ne peut être reportée.

Si la cohérence de l’administration n’interdit pas que le nouveau Directeur de l’Administration Pénitentiaire, M. Masse, ne gèle dans un énième revirement l’orientation du moment ; elle doit assumer ses positions, les porter et les appréhender sous l’angle constructif de la concertation, ce qui serait gage de compétence.

La gestion de l’administration pénitentiaire de l’ensemble des dossiers est pathétique et affligeante, qu’elle concerne les extractions judiciaires, les fermetures d’établissement, ou précisément des miradors. Elle n’est qu’un condensé de tâtonnement et d’improvisation qui, plus que le crédit de nos dirigeants, compromet jusqu’à l’engagement d’un personnel saturé par de multiples mesures imposées dans le seul souci d’économies au détriment des conditions de travail et de la qualité du service public.

Le 22 juin 2011

La Commission Nationale des Personnels de Surveillance

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page