Accueil > Communiqués > Nationaux > Fin de prise d’otage au CPSF Réau

Fin de prise d’otage au CPSF Réau

dimanche 6 avril 2014  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

C’est avec soulagement que nous venons d’apprendre que notre collègue surveillant vient d’être libéré vers 15h30. Le détenu s’est rendu après l’avoir retenu plus de cinq heures.

Fort heureusement, notre collègue s’en sort sain et sauf physiquement, mais nul doute que le traumatisme psychologique sera lui bel et bien présent encore longtemps.

La CGT Pénitentiaire exige que la prise en charge des victimes soit efficace et qu ’elle soit à la mesure du traumatisme subi.

Nos établissements sont de vraies cocottes minutes où le surveillant est au premier rang.

Le manque d’effectif, les heures supplémentaires et le rythme infernal des personnels mettent en péril la sécurité des établissements.

Si pour une seconde fois cette semaine, un dénouement heureux survient, il est temps que l’administration et les pouvoirs publics se réveillent : Nous ne passerons pas éternellement au travers des gouttes et nous craignons tôt ou tard une fin tragique.

Il n’est plus possible de travailler dans ces conditions !!!

La CGT pénitentiaire réitère tout son soutien au collègue pris en otage, à sa famille ainsi qu’au personnel du CPSF qui assure au mieux leurs missions dans des conditions de travail pourtant très difficiles.

La CGT Pénitentiaire ne cessera de revendiquer auprès de l’administration des moyens humains et matériels supplémentaires.

Il est urgent de se réunir et d’apporter des réponses sérieuses à toutes les problématiques des prisons françaises : C’est la vie des personnels qui est en jeu !!!

La CGT ne se contentera pas de bonnes paroles mais d’actes !!!

Montreuil, le 06 Avril 2014

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page