Accueil > Communiqués > Nationaux > Heures supplémentaires : Priorité absolue de notre (...)

Heures supplémentaires : Priorité absolue de notre Administration !!!

mercredi 8 avril 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

L’Administration Pénitentiaire affiche une nouvelle fois ses ambitions ou plutôt ses objectifs à atteindre, coûte que coûte !!! Et s’il y a bien un sujet tenace et équivoque pour nos décideurs, c’est une nouvelle fois la chasse aux heures supplémentaires !!! Elles sont encore trop nombreuses. Les DISP sont prévenues et la consigne est claire : les heures supplémentaires doivent diminuer de 40 % !!! Autant dire que tous les moyens seront bons pour notre Administration pour y parvenir et que bien évidemment, ce sont les personnels qui vont subir de plein fouet ces nouvelles recommandations ou plutôt instructions.

Pour la CGT, il n’y a pas de fumée sans feu et la CGT avait vu juste. L’enveloppe allouée aux heures supplémentaires pour 2015 ne pourra supporter l’ensemble des heures effectuées. En effet, les heures supplémentaires sont en constante augmentation ces dernières années. Pour subvenir à leurs paiements, l’administration exhorte ses DI et ses chefs d’établissements à mettre tout en oeuvre pour lutter, limiter les heures supplémentaires au sein de leurs structures. Nul besoin d’être un expert pour connaître les pistes et les solutions envisagées par nos détracteurs. Les organigrammes de référence ou théoriques sont aux oubliettes, les organigrammes appliqués battent de l’aile et la nouvelle sémantique qui vient de voir le jour est l’organigramme adapté !!!

Petite explication :

• Organigramme de référence : nombre d’agents pour faire fonctionner l’établissement ;
• Organigramme appliqué : Organisation du service avec le nombre d’agent issu de l’organigramme de référence pour le fonctionnement de l’établissement ;
• Organigramme adapté : Organisation du service en mode dégradé (maintien du fonctionnement de l’établissement avec moins de personnels).

Pour l’Administration, le mode dégradé est la prérogative puisque les établissements fonctionnent malgré les absences. Donc, à ses yeux, les effectifs de personnels dans les établissements pénitentiaires sont sur cotés, il y a trop d’agents !!!! Ces organigrammes adaptés vont devenir la REFERENCE pour notre administration. A titre d’exemple et c’est plus significatif, un établissement qui doit fonctionner avec 200 agents à l’organigramme de référence et qui fonctionne avec un organigramme adapté à 180 agents deviendra le nouvel organigramme pour notre administration. Ce focus doit faire réagir, les personnels sont en danger !!!!

Malgré les modes dégradés, des rappels sont déjà effectués pour maintenir un semblant de fonctionnement, qui dit rappel, dit bien souvent heures supplémentaires. Nos dirigeants ne réagissent que par support papier et statistiques, ils sont loin de la réalité du terrain. Certains établissements, direction et syndicats, ont déjà consenti à faire des efforts sur l’organisation du service dans un seul et unique but : maintenir des repos hebdomadaires afin que l’ensemble des personnels puissent bénéficier d’une vie de famille. Pourquoi une telle décision ? Pour pallier justement l’ingérence de notre administration qui est incapable de reconnaître les difficultés des agents et de lui donner un cadre de travail optimal avec des rythmes de travail réguliers et des repos hebdomadaires. La lutte des heures supplémentaires passe par un recrutement conséquent afin de remettre des organigrammes de référence à flots, c’est la seule solution et la priorité absolue !!!

La CGT, en syndicat responsable, ne participera pas au lynchage des collègues pratiqué par notre administration pour trouver des pistes ou des solutions pour enfoncer davantage les personnels dans l’insécurité et le mépris.

Montreuil, le 08 avril 2015

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page