Accueil > Communiqués > Nationaux > Insultes et mensonges : la CGT Pénitentiaire réagit

Insultes et mensonges : la CGT Pénitentiaire réagit

mardi 28 octobre 2008  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Le 23 octobre, lors de l’émission de Nicolas Poincaré ‘On refait le monde’ sur RTL, l’écrivain Denis Tillinac a tenu des propos particulièrement choquants et insultants, sur les personnels de surveillance : « … c’est horrible d’enfermer des types qui se font violer, qui se font humilier, qui se font tabasser par les matons… matons qui sont souvent ripoux,… » !

La CGT Pénitentiaire condamne fermement un tel discours qui prétend généraliser à toute une profession des conduites rares et minoritaires et auxquelles la profession toute entière s’oppose avec vigueur !

La CGT pénitentiaire ne tolèrera pas l’insulte et le mépris fait aux personnels ! Qui tous les jours sauvent des vies… dans des conditions de travail pitoyables !

La CGT pénitentiaire s’étonne que cet ancien membre du Haut Conseil de l’Education propose de « mettre une paire de baffes » aux jeunes délinquants plutôt que les incarcérer, semblant ainsi ignorer que la violence physique ou morale faite aux personnes est un délit condamné par la loi !

La CGT Pénitentiaire demande au ministre de la justice d’engager toutes poursuites contre l’auteur de tels propos et ce par simple application du statut qui lui fait obligation d’apporter protection aux personnels dépendant de son ministère.

Montreuil, le 28 octobre 2008

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page