Accueil > Communiqués > Nationaux > JOUX LA VILLE ET OERMINGEN PROLONGENT L’ACTION

JOUX LA VILLE ET OERMINGEN
PROLONGENT L’ACTION

jeudi 15 novembre 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

A l’appel de l’intersyndicale CGT – FO – UFAP, 60 personnels ont bloqué ce matin les portes du CD de Joux la Ville pour dénoncer leurs conditions de travail, la situation de la détention, exiger des moyens pour l’exercice des missions et alerter la direction sur le désarroi des personnels.

A Oermingen, 60 personnels se sont aussi mobilisés, à l’appel de la CGT Pénitentiaire devant les portes, après avoir appris par voix de presse que l’établissement risquait à terme d’être fermé du fait du possible abandon des travaux de restructuration prévus. Cette manière de procéder, sans information aux personnels mis devant le fait accompli, est totalement inacceptable de la part d’un ministère qui se dit ouvert au dialogue social.

Partout, les conditions de travail se dégradent et l’administration continue de cacher la misère en faisant comme si de rien n’était, couvre les disfonctionnements et refuse tout dialogue constructif.

Les bureaucrates sont toujours aussi loin des réalités du terrain et, au quotidien, ce sont les personnels qui épongent et ne récoltent que leur mépris et la brutalité !

Le bureau national de la CGT Pénitentiaire apporte son soutien sans faille aux collègues de Joux la Ville et d’Oermingen mobilisés.

L’HEURE N’EST PLUS A LA RESIGNATION : ARRETONS DE SUBIR, AGISSONS !

Montreuil, le15 novembre 2012

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page