Accueil > Communiqués > Nationaux > L’ENAP, cet état dans l’état !

L’ENAP, cet état dans l’état !

vendredi 3 avril 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Le 25 mars 2015, se tenait le conseil d’administration de l’ENAP. Etablissement public, l’école ne relève ni du CTM, ni du CTAP dans son fonctionnement. Elle a son propre CT qui régit la vie des personnels mais aussi celle des élèves et stagiaires ou encore des formations. Cette situation est pour la CGT très ambigüe. L’école revendique son autonomie de gestion là où ça l’arrange, tout en étant subventionné par la DAP à hauteur de pratiquement 100%.

Cet état de fait entraine parfois des conséquences assez désastreuses, difficiles à régler par le fait que rien n’est débattu nationalement, ce qui nous fait perdre en capacité collective de riposte importante sur les enjeux, quelques exemples :

- 34 agents administratifs n’appartenant pas à la DAP, viennent de se voir retirer la PSS sur demande de la Cour des Comptes. Aucun dispositif de remplacement n’est prévu ! Pour la CGT, la Cour des Comptes n’est pas au dessus des Assemblées. Elle fait certes des recommandations…mais pourquoi les suivre lorsqu’elles sont injustes et que rien ne gênait personne jusqu’à présent ? Et encore une fois, ce sont les petits salaires qui trinquent !

- A partir de l’été, c’est toute la restauration de l’ENAP + les deux cafétérias qui seront privatisées. Et l’ENAP entend à partir de janvier 2016, demander des frais de participation aux élèves pour leur restauration, inadmissible ! La CGT exige la gratuité des repas pour nos collègues élèves !

- Un village d’hébergement va être rénové. Bien, sauf que, profitant de cette rénovation,
l’ENAP va adapter chaque chambre à l’accueil de deux élèves ! Intolérable pour les conditions de vie et de suivi des études ! La CGT exige la création d’un quatrième village d’hébergement comme envisagé mais rejeté par manque de crédits. Les élèves n’ont pas à subir la promiscuité !

Pour la CGT, si l’ENAP peut avoir une certaine autonomie sur des questions purement locales qui concernent la vie de ses personnels, un certain nombre de questions n’intéressent pas que l’ENAP. Elles relèvent de politiques nationales sur ce que nous voulons faire de cette école, et avec quels moyens !

La CGT, qui sera reçue mardi par la Ministre, lui demandera d’intervenir dans ces dossiers.

Montreuil, le 2 avril 2015

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page