Accueil > Communiqués > Nationaux > L’UNITÉ SYNDICALE APPELLE LES PERSONNELS A UNE (...)

L’UNITÉ SYNDICALE APPELLE LES PERSONNELS A UNE MANIFESTATION NATIONALE A PARIS le 22 octobre 2015

jeudi 1er octobre 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Les Syndicats nationaux UFAP-UNSa Justice, SNP-FO Personnels de Surveillance, SNJFO Personnels Administratifs et la CGT Pénitentiaire représentants plus de 86 % des Personnels dénoncent depuis des mois les conditions de vie et de travail désastreuses dans lesquelles les Personnels pénitentiaires exercent leurs missions de service public au quotidien :

Travail en mode dégradé en masse, charges de travail insensées, rythmes de travail déments, insécurité, conditions de travail détériorées, emplois en berne, rappels quotidiens, santé des Collègues entamée, risques psychosociaux omniprésents et grandissants, vie de famille impactée, etc…

Depuis la rentrée, différents modes d’actions ont été définis par l’UNITE SYNDICALE représentant 86% des Personnels de l’Administration Pénitentiaire.

Au-delà d’avoir pu créer un front commun unitaire, il n’est plus question pour l’UNITÉ SYNDICALE d’aller siéger dans des instances nationales, régionales et locales comme si de rien n’était, pendant que les Collègues en bavent et ne sont pas respectés !...

Dernièrement, l’UNITÉ SYNDICALE a interpellé l’Assemblée Nationale sur les revendications d’une profession en très grande souffrance, pointant la responsabilité collective de l’ensemble de la classe politique.

Il est temps de franchir un nouveau palier, une nouvelle étape dans le durcissement d’un conflit social majeur et de manifester notre mécontentement lors de cette prochaine manifestation Unitaire.

Il est "CAPITAL" que nous soyons entendus !...

Nos revendications unitaires sont sans équivoque :

La résorption des emplois vacants afin de mettre un terme immédiat à tout type de mode dégradé et la révision (ou la création) des organigrammes afin de répondre aux nécessités des missions actuelles et nouvelles.

L’arrêt immédiat de la mise en danger permanente des Personnels et l’ouverture d’une négociation sur les questions d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail, mais également de médecine de prévention pour les Personnels. (Souffrance au travail, agressions / prises d’otages, fatigues accrues, burnout, tentatives de suicides, etc…).

Retour immédiat de l’autorité des Personnels en détention par une remise à plat des conditions d’exercice des missions de sécurité garantes de l’intégrité des Personnels et du fonctionnement des établissements.

Un véritable dialogue social, le respect à l’égard des personnels et des droits syndicaux.

L’ouverture d’une négociation du statut de l’ENAP et de son fonctionnement

L’ouverture d’une négociation sur la revalorisation indemnitaire (PSS, ICP, primes et indemnités, astreintes…) et le rejet du nouveau dispositif RIFSEEP.

Si nos dirigeants et responsables politiques n’entendent pas nos revendications, alors déterminée l’UNITE SYNDICALE continuera à durcir l’ACTION engagée jusqu’au blocage total de l’institution judiciaire !... L’UNITÉ SYNDICALE et les Personnels ne lâcheront pas ; par conséquent cette Action est appelée à durer !... A bon entendeur !

LE 22 OCTOBRE PROCHAIN, LES PERSONNELS PENITENTIAIRES DEVRONT ÊTRE AUSSI NOMBREUX A SE FAIRE ENTENDRE LE LONG DES PAVÉS PARISIENS, CAR LEURS CONDITIONS DE TRAVAIL ET LEUR INSECURITÉ ONT ATTEINT LE SEUIL DE L’INSUPPORTABLE !...

Paris, le 30 Septembre 2015

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page