Accueil > Communiqués > Nationaux > L’UNITÉ SYNDICALE REÇUE PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

L’UNITÉ SYNDICALE REÇUE PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

vendredi 30 octobre 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Ce matin pendant plus d’une heure, le Chef de l’Etat a reçu l’Unité Syndicale suite à la forte mobilisation des Personnels Pénitentiaires lors de la manifestation Nationale du 22 Octobre dernier.

L’Unité Syndicale a longuement développé la plateforme revendicative et le contexte de violence au sein des établissements pénitentiaires.

Le Président de la République a lui aussi dénoncé l’insupportable violence à l’encontre des Personnels, qu’il a qualifié d’unique dans notre pays !... Par ailleurs, au regard de nos arguments pertinents, le Chef de l’Etat s’est engagé sur trois Axes prioritaires :

➢ La résorption des emplois vacants sur la base d’un plan pluriannuel, sans oublier de
prendre en compte les fortes démissions de nos recrues, devant se décliner par une
attractivité des métiers. C’est à dire une revalorisation des statuts et indemnités (ICP...), en mettant l’accent sur les débuts de carrière notamment afin d’endiguer le flux des démissions lors des trois premières années ; Il demande à ce que les travaux soient engagés en concertation avec le Cabinet de la Ministre et Bercy dès aujourd’hui avec pour objectif fixé une évaluation d’ici à 3 mois.

➢ La poursuite du plan de sécurisation des établissements pénitentiaires avec les
moyens technologiques nécessaires sans opposition aux moyens humains ; Il
reconnait par ailleurs, les problèmes de moyens relatifs aux extractions judiciaires et
demande à la Chancellerie d’y travailler.

➢ Le retour de l’autorité en détention passant par des obligations qui attraient la
population pénale et la révision des conditions d’application de l’article 57 (fouilles) qui
doivent être rediscutées. Il refuse que demeure plus longtemps un sentiment
d’insécurité à l’égard des Personnels Pénitentiaires et de la société.

Visiblement à l’écoute de l’Unité Syndicale donc des Personnels, le Président de la République a reconnu que les Pénitentiaires, troisième Force Publique de sécurité de l’Etat exerçaient dans un milieu d’extrême violence. Il a exprimé leurs souffrances moins visibles car ils exercent dans un milieu clos, mais méritent d’être prises en compte !... Le Président a demandé que soit dynamisée la médecine de prévention.
Suite à notre intervention visant la lutte contre la radicalisation, il a entendu notre message concernant le projet de la DAP traitant du renseignement pénitentiaire. Il a demandé qu’une inspection soit mise en place afin d’étudier toutes les propositions qui peuvent être formulées, sachant qu’il souhaite tout comme nous, que ce service pénitentiaire soit en capacité de collecter le renseignement et l’analyser au niveau
compétent.

Nous sommes aussi venus sur le terrain des permissions de sortir ; le Chef de l’Etat là encore, exige que les Personnels Pénitentiaires puissent être entendus quant au comportement et la dangerosité du détenu, au moment de la prise de décision du JAP.

L’Unité Syndicale prend acte des propositions émises lors de cette audience
Présidentielle !

Une réunion a été demandée par l’Unité Syndicale auprès de la Chancellerie afin
d’appréhender la suite relative à ces annonces. Celle-ci aura lieu lundi 2 Novembre 2015 à 11h00 pour évoquer concrètement les trois axes prioritaires fixés par le Chef de
l’Etat !...

Paris, le 29 octobre 2015

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page