Accueil > Communiqués > Nationaux > LE PRESIDENT DOIT TENIR SES ENGAGEMENTS ENVERS LES (...)

LE PRESIDENT DOIT TENIR SES ENGAGEMENTS ENVERS LES PERSONNELS PENITENTIAIRES !

jeudi 14 avril 2016  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Le 14 décembre 2015, les syndicats UFAP-UNSa Justice, SNP-FO Personnels de Surveillance, CGT Pénitentiaire et SNJ-FO Personnels Administratifs, représentants 86 % des personnels, signaient avec la Ministre de la Justice, Madame Christiane TAUBIRA, un relevé de conclusions.

Celui-ci contient des mesures importantes en terme d’emplois, d’indemnitaire et ouvre toute une série de chantiers sur l’attractivité des métiers, le logement, la santé au travail, la prévention des risques, l’évolution du service public pénitentiaire, des missions, la sécurisation des prisons, les régimes de détention, l’autorité en détention, le renseignement pénitentiaire, la formation, le dialogue social, etc.

Si plusieurs actions sont en marche, il s’avère qu’à partir du moment où rien ne se concrétise sérieusement, elles ne sont pas de nature à rassurer les personnels pénitentiaires quant à la réelle prise en compte de leurs revendications et de celles du service public pénitentiaire : Trop de zones d’ombres et d’incertitudes demeurent sur plusieurs points, que ce soit sur la question de l’exclusion du RIFSEEP, du point supplémentaire d’ISS pour 2017, sur l’application du point obtenu pour 2016, sur le PPCR et sur l’ICP. Quant aux missions de service public, si les chantiers thématiques se tiennent avec la DAP, force est de constater que les personnels sont en attente de clarifications de la part du nouveau Ministre.

Les syndicats UFAP-UNSa Justice, SNP-FO Personnels de Surveillance, CGT Pénitentiaire et SNJ-FO Personnels Administratifs seront reçus le 25 avril 2016 par Monsieur URVOAS sur les suites à donner au relevé de conclusions : Ils souhaitent que ce moment soit propice à toute clarification. Le Ministre se doit de décliner et confronter avec l’unité syndicale son projet pour le service public pénitentiaire, ses personnels et sur l’évolution de leurs missions et de leurs statuts. L’attente est forte !

Par ailleurs, l’unité syndicale constate avec satisfaction que le Président a tenu ses engagements auprès de nos homologues policiers qu’il a reçus. Nous lui rappelons qu’identiquement, une « clause de revoyure » avec lui concerne également l’unité syndicale pénitentiaire. Nous sommes en attente d’une telle rencontre que nous souhaitons rapide. Le Président se doit également de s’engager auprès de l’unité syndicale sur le devenir du service public pénitentiaire et de ses personnels, et des moyens dont ils disposeront pour répondre aux enjeux et assurer une mission de service public de qualité.

Enfin, nous rappelons que si l’unité syndicale UFAP-UNSa Justice, SNP- FO Personnels de Surveillance, CGT Pénitentiaire et SNJ-FO Personnels Administratifs a fait un pas sur le chemin du dialogue par la signature du relevé de conclusions, elle n’a certainement pas signé un chèque en blanc.

A l’heure où nos collègues n’en peuvent plus sur les coursives et dans les services, l’intersyndicale rappelle qu’elle prendra ses responsabilités dans l’action unitaire.

Paris, le 14 avril 2016

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page