Accueil > Communiqués > Régionaux > LE SPIP DE BESANÇON TOUJOURS EN MOUVEMENT : POUR LA (...)

LE SPIP DE BESANÇON TOUJOURS EN MOUVEMENT : POUR LA DEFENSE DE SON SECRETARIAT

vendredi 3 septembre 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 153.4 ko
LE SPIP DE BESANÇON TOUJOURS EN MOUVEMENT : POUR LA DEFENSE DE SON SECRETARIAT

En juillet, à Besançon, la rentrée s’annonçait plus que difficile puisque l’administration choisissait de sacrifier un poste de secrétariat d’une contractuelle en poste depuis 9 ans dans l’administration. De retour de congés, la situation ne semble pas prête de s’arranger. Ce contrat n’existera plus en décembre. Pour de multiples raisons, l’agent concerné ne souhaite plus que nous nous battions pour son intégration. Si le départ de notre collègue nous laisse un goût amer, nous avons décidé de continuer le combat pour notre secrétariat. Nous continuons de penser que le sort réservé aux contractuels dans notre administration est inadmissible et espérons que les négociations en cours aboutiront à ce que ces agents soient reconnus à la hauteur du service rendu.

Nous réaffirmons que notre secrétariat n’est pas un gadget mais la plaque-tournante de notre service ! Nous en avons assez d’entendre nos responsables nous annoncer qu’ils vont « redéployer les moyens ». Mais « redéployer » quoi ? Tout le monde est déjà surchargé de travail !

Parce qu’il n’est pas possible d’envisager un SPIP sans secrétariat, réunis en assemblée générale le jeudi 2 septembre, les personnels de Besançon continuent le mouvement. Nous réclamons l’ouverture d’un poste de secrétariat et le remplacement des départs en congés maternité ! Pour aider l’administration dans ses décisions, nous décidons :

De ne plus remonter aucune statistique à la DI ! Des outils informatiques sont renseignés ; gage aux responsables de faire les analyses et de les extraire. Les menaces faites aux agents de se voir appliquer la sacro-sainte sanction du 1/30ème est inadmissible.

Que les TS n’effectueront aucune des tâches de secrétariat ! Ce n’est pas leur travail.

Que, pour éviter qu’on nous oublie, nos revendications accompagneront toutes nos correspondances électroniques, à l’instar de ce que les personnels de la DI avaient fait quand ils ne voulaient pas déménager. Comme ils ont eu gain de cause, nous espérons à notre tour être entendus : « Je suis en deuil de secrétariat. Je suis pour la création d’un poste de secrétariat à Besançon et pour le remplacement des agents partant en congé maternité ».

Les agents du SPIP de Besançon, le 3 septembre 2010.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page