Accueil > Communiqués > Nationaux > La CGT Pénitentiaire boycotte la commission de (...)

La CGT Pénitentiaire boycotte la commission de discipline nationale :
Sanctions préétablies par la DAP

mercredi 19 décembre 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Confrontée à l’autoritarisme de la DAP notamment lors de la tenue des Commissions de discipline, la CGT pénitentiaire dénonce une parodie caricaturale où les instances syndicales représentatives sont systématiquement ignorées.
Lorsque, indépendamment de la faiblesse d’un dossier disciplinaire vide de sens, « l’intime conviction » de l’administration suffit à assener des sanctions disproportionnées visiblement pré -établies, le droit à la défense des personnels et scandaleusement bafoué.

Alors que l’esprit même de l’instance disciplinaire suppose et intègre l’expression des Organisations Syndicales dument élus en ce sens, l’intransigeance dirigée et l’autisme administratif est inacceptable.

Ces derniers ne sont pas au conseil de discipline pour faire tapisserie, ils sont là pour amener la contradiction et faire rappeler le droit dans l’intérêt des agents et de l’ensemble du corps. La CGT Pénitentiaire demande à l’administration plus de respect et surtout de l’écoute. Loin des établissements et services, elle ne peut que gagner à entendre les élus des terrains.

En responsabilité la CGT pénitentiaire refuse d’accorder l’alibi de la représentativité syndicale à une instance paritaire réduite dans l’état à une chambre d’enregistrement.

Ce faisant la CGT pénitentiaire invite l’ensemble des OS représentatives au boycott de la Commission de discipline nationale.

La Commission Exécutive Nationale

Montreuil le 19 décembre 2012

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page