Accueil > Communiqués > Régionaux > La CGT Pénitentiaire du CP de Condé sur Sarthe perd (...)

La CGT Pénitentiaire du CP de Condé sur Sarthe perd patience

jeudi 4 juin 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Malgré nos réticences concernant le projet de service 3.3 pour le CP de Condé sur Sarthe, nous avions décidé de participer activement aux débats. Cependant, cette volonté de notre part a était prise à tort par certains pour de la naïveté ou de la complaisance. Il est important de comprendre que pour veiller au mieux aux intérêts des agents, de tous les agents, il était primordial de participer.
Dans le cadre du comité technique spécial (CTS) du 02 avril 2015, la CGT Pénitentiaire avait obtenu le maintien du mixte sur la base du non remplacement sans condition de la part de la Direction ! Cette dernière a malgré tout préféré revenir sur sa parole, tournant le dos au plus élémentaire sens de l’honneur qu’est une parole donnée.
En outre, notre proposition de service Longue Journée a été ignorée par la Direction invoquant des raisons plus scabreuses les unes que les autres. L’une d’entre elles est que, selon le Directeur adjoint, nous avons eu l’outrecuidance de faire part de notre proposition au préalable à la Direction avant de la soumettre au groupe de travail. Il était à notre sens plus respectueux d’informer la Direction de nos intentions plutôt que de la prendre par surprise, mais visiblement, la Direction n’a pas le même sens du respect que nous ! Il est évident que la véritable raison est que notre proposition se mettrait en concurrence avec le service Longue Journée FO-Direction. Il ne fait plus aucun doute que FO et la Direction marchent main dans la main pour imposer leur vision d’un futur 3.3, mais également de l ‘ensemble des brigades. Rappelons que la CGT Pénitentiaire, quant à elle, loin de la préoccupation de s’attirer les couvertures vers elle, n’a pas hésité à accepter la proposition Longue Journée de FO-Direction pour la soumettre aux votes des agents.
Lors de la dernière réunion fin mai, il a également été évoqué un autre point auquel nous nous opposons fermement. Ce point consiste à officialiser la possibilité pour les Longues Journées de faire des nuits. Face à notre désapprobation, la Direction a préféré remettre ce point à plus tard, mais nous savons pertinemment qu’elle n’en restera pas là pour tenter de l’imposer.
Quelque soit nos remarques ou objections, tantôt FO, tantôt la Direction, s’amusent, se consternent, s’offusquent sur une ligne de conduite commune figeant inexorablement le projet de 3.3 à son état d’origine. La Direction dit souhaiter vivement la présence de l’ensemble des syndicats pour travailler sur un nouveau service. Cette volonté n’est pas un acte altruiste mais une manœuvre afin de légitimer l’ensemble des décisions déjà prisent en coulisse entre FO et la Direction. De plus, en cas de défaillance du service 3.3, qui à notre sens est inévitable, nous ne serons plus en mesure de nous plaindre car on ne manquera pas de nous dire que nous avons tous, sans exception cautionné la proposition de service finale soumise aux agents.
Notre patience a ses limites, ces limites ont été atteintes. Voila pourquoi nous avons décidé de mettre fin à cette mascarade en quittant la réunion du 02 juin 2015.
Nous rappelons que la décision finale concernant le service 3.3 FO-Direction doit revenir aux agents, mais que la CGT Pénitentiaire a fait le choix du 3.2 actuel en souhaitant y apporter les améliorations qui s’imposent.

La CGT pénitentiaire locale a toujours défendu, défend et défendra toujours les intérêts des agents,
DE TOUS LES AGENTS !

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page