Accueil > Communiqués > Régionaux > La charrue avant les boeufs !!!!

La charrue avant les boeufs !!!!

vendredi 11 septembre 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Une fois de plus, l’Administration fait mauvaise route. Elle s’égare dans le sens des
priorités. En effet, les postes pour la prochaine CAP de Surveillants et Brigadiers qui se tiendra du
23 au 27 novembre prochain en est le parfait exemple.
Est-il nécessaire de rappeler que les établissements pénitentiaires manquent
cruellement d’agents afin de mener à bien leurs missions ? La DISP de Rennes n’échappe pas à
la règle. La quasi-totalité des établissements de la DISP est impactée par des vacances de postes
et le peu de postes proposés à cette CAP ne va pas arranger la situation déjà catastrophique de
nos structures.
Selon les chiffres de la DAP, il y a 190 vacances de postes sur les établissements de la DISP de
Rennes. Il manque 42 agents sur le CP Nantes, 20 sur le CP Condé sur Sarthe, 18 sur le CP
Rennes-Vezin, 12 sur le CP Rennes Femmes, 12 chez les ERIS, 10 au CP Caen, 9 à la MA Le Mans,
8 à la MA Brest et à la MA Caen, 7 au CP Lorient, 6 à la MA Laval, 4 à la MA La Roche sur Yon,
etc….
Pour le CP Nantes, 9 postes sont à pourvoir, pour Condé, 2 postes, pour le CP Rennes-Vezin, 5
postes et la misère va de pis en pis pour les autres structures !!!
Seulement 42 postes sont proposés à cette CAP sur les 190 agents manquants,
l’Administration se moque des personnels !!!!
Les personnels souffrent, ils n’en peuvent plus. Les rythmes de travail sont harassants et
éprouvants. Les agents cumulent les heures supplémentaires, les repos se font rares ou
inexistants, les découvertes de postes insécurisent les personnels, les arrêts maladie se font
légion, les vies de famille sont considérablement bousculées, etc…. Mais qu’importe, Madame
GORCE, dans une lettre adressée aux personnels, nous informe qu’elle est reconnaissante du
travail accompli par les personnels mais elle oublie de dire que cette pénibilité va durer, les
postes publiés parlent d’eux-mêmes.
Pire encore, notre Administration fermerait-elle les yeux sur le manque de personnels
dans nos détentions ? C’est un OUI pour la CGT. En effet, notre Administration se borne à mettre
en place de nouvelles missions, les PREJ en sont le parfait exemple. 56 postes sont à pourvoir
pour l’ouverture des PREJ sur notre DISP !!! Ce sont 56 agents qui seraient plus que les
bienvenus dans nos détentions pour pallier aux heures supplémentaires, donner des repos
hebdomadaires, etc…
Avec un peu de bonne volonté, l’Administration se doit de reporter l’ouverture des PREJ,
la « dynamique » de recrutements dixit la DAP permettra ces ouvertures ultérieures.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page