Accueil > Communiqués > Nationaux > Le 22 novembre 2011 Faisons-nous respecter !

Le 22 novembre 2011 Faisons-nous respecter !

lundi 7 novembre 2011  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Le premier conseil supérieur de la Fonction Publique d’Etat, après les élections du 20 octobre, s’est tenu ce vendredi 4 novembre 2011. Le Ministre de la Fonction Publique, monsieur Sauvadet, était présent et a introduit le débat par le bilan des élections dans la Fonction Publique d’Etat. La participation globale, hors Education Nationale, est généralement en stabilisation ou en légère progression. Seule l’Education Nationale a un taux de participation plus faible de 20 points par rapport aux élections antérieures.

Si le Ministre de la Fonction Publique a émis des réserves quant aux conséquences du vote électronique sur le taux de participation à l’Education Nationale, il a sans ambigüité reconnu de graves dysfonctionnements au sein du Ministère de la Justice.
Il a annoncé officiellement avoir pris tous les engagements pour que le déroulé des élections se fasse au mieux le 22 novembre prochain. Tous les syndicats présents, et notamment la CGT, ont dénoncé avec force les défaillances du Ministère de la Justice.

La CGT Pénitentiaire, très attachée au respect des droits des personnels, mettra tout en œuvre pour que chaque personnel puisse voter et choisir en toute liberté ses représentants le 22 novembre.

La CGT se satisfait globalement des premiers résultats dans la Fonction Publique d’Etat et dans la Fonction Publique Hospitalière. À ce jour, en attendant les électeurs de la Justice et de France Telecom, la CGT reste la première organisation syndicale dans la Fonction Publique (Etat + Hospitalière + Territoriale). La CGT, syndicat de luttes et de propositions, est donc aujourd’hui confortée dans ses choix d’actions. Dans la Fonction Publique d’Etat, la CGT a augmenté de 2.4 points (en 2007 : 121157 voix soit 11.80% - le 20 octobre dernier : 125434 voix, soit 14.21%).

La CGT Pénitentiaire porte des revendications de changements profonds dans notre administration. En effet, notre engagement militant n’est pas au service du ministère et de l’administration. Nous n’accompagnons pas et n’accompagnerons jamais les décisions politiques qui seraient contraires aux intérêts des agents. Notre syndicalisme et notre engagement militant est au service des personnels pour des améliorations conséquentes et durables des conditions de travail et de vie ; pour l’amélioration conséquente de la Justice en France. Nous sommes force de propositions et de rassemblement.


Aussi, la CGT Pénitentiaire appelle les personnels à se saisir des élections professionnelles pour exprimer leur besoin de transformation de leurs conditions de travail et de vie !
Respectables, nous le sommes toutes et tous, faisons nous respecter par le vote CGT !

Montreuil, le 7 novembre 2011

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page