Accueil > Communiqués > Régionaux > Le SPIP de Neuvic croit encore au Père Noël !

Le SPIP de Neuvic croit encore au Père Noël !

mercredi 28 novembre 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Cette année, nous avons bien travaillé. Nous avons fait des SEFIP, on a même notifié les rejets, de la PSAP, de l’aménagement de peine, des listes en urgence pour les formations incohérentes de SODEXO. Nous avons réfléchi au PPR, nous assistons nous même à la CPU, nous avons le sens du service public, nous avons badgé et nous avons été bien notées.

Comme nous avons été très sages et dociles, on aurait quand même bien mérité :

– des notes de service claires , enfin des notes de service seraient un bon début

– une politique des congés qui ne varie pas en fonction des saisons et des intérêts personnels et puis aussi connaître mes dates de congés dans un délai raisonnable

– des hébergements et une politique d’accès aux droits pour les détenus

– des réponses à mes questions (je sais que c’est un peu exagéré)

– une meilleure communication dans le service : à savoir l’information en temps utile à l’équipe des réunions partenariales prévues de longue date ( la veille pour le lendemain n’est pas un délai raisonnable)

– être informées de ce qui se passe à l’établissement

– du courage pour continuer

– du respect et de l’honnêteté : ne pas modifier les notes de la réunion de service après coup à l’insu de l’équipe pour affirmer des choses qui n’ont pas été dites

– voir notre DFSPIP sur l’antenne de temps en temps

– que la direction interrégionale ne soit pas indifférente à nos difficultés déjà soulevées depuis des mois

– connaître les conclusions de l’inspection générale des services

– le droit de quitter la CPU quand elle dure au delà de nos heures de travail

– des projets qui partent des besoins de la population pénale identifiés par les professionnels du terrain et non des besoins de SODEXO ou pour faire beau sur un rapport d’activité.

Nous te remercions d’avance pour ces beaux bureaux non sécurisés mais sans les moyens, c’est comme un jouet sans pile, ça ne sert à rien.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page