Accueil > Communiqués > Régionaux > Le bateau va t’il définitivement sombrer ?

Le bateau va t’il définitivement sombrer ?

mardi 20 décembre 2016  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

6 ans et 9 mois que le centre pénitentiaire du havre est en fonctionnement,
6 ans et 9 mois que cet établissement marche sur 3 pattes.

Où en sommes nous au jour d’aujourd’hui ?
Pour les effectifs des surveillants et brigadiers, qui devraient être de 179 théorique pour
notre administration, il est de 178 au jour d’aujourd’hui, mais seulement administrativement, car en réalité, il n’y a que 157 agents physiquement disponibles. Le pire reste à venir, puisqu’en mars 2017 il n’y aura plus que 150 agents, soit un manque de 29 personnels pour les surveillants et brigadiers.
Pour le moment, la seule solution pour notre administration est la réorganisation, qui soit disant devrait résoudre tous les maux,.... foutaise ....
Pour la CGT, la solution n’est pas là, la solution c’est l’embauche massive de surveillants.
C’est l’augmentation de l’organigramme à hauteur de 26 agents supplémentaires (notamment pour compenser les heures supplémentaires qui dépassent allègrement les 50 000 heures cette année), tel que nous le dénonçons depuis plus de 5 années.
Mais l’administration n’en a que faire, laissant les agents dans leur souffrance sous prétexte de manque de moyens financiers, préférant laisser le gouvernement donner l’argent des contribuables aux entreprises, qui eux, vont majoritairement le reverser aux actionnaires, par le biais du CICE, et tout cela sans créer de l’emploi, et pire le chômage ne cesse d’augmenter.
La CGT exige la ré-hausse de l’organigramme avec un rajout de 26 surveillants et brigadiers.
La CGT exige un apport rapide d’agents pour le prochain trimestre,
La CGT demande à l’administration de prendre ses responsabilités et d’exiger auprès du ministère,
mais aussi du gouvernement, une réelle avancée en matière d’organigramme pour le centre pénitentiaire du Havre,
PEUT ÊTRE FAUDRA T-IL SE METTRE EN GREVE POUR SE FAIRE
ENTENDRE, MÊME SI CELA EST INTERDIT PAR NOTRE STATUT SPECIAL

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page